Encore des dinosaures : le Dino-Zoo

Nous avons profité de vacances dans la vallée de la Loue pour visiter le Dino-Zoo… Non, c’est pas ça… Je trouvais que ça sonnait bien pour un début, mais ça ne correspond pas à la réalité. Donc, je reprends. Nous sommes partis en vacances dans le Doubs afin de pouvoir visiter le Dino-Zoo. Comme il se trouve que j’avais très envie de revoir la vallée de la Loue, où j’avais eu l’occasion de faire un peu de randonnée, il y a déjà un certain nombre d’années, j’ai pu jouer les mères exemplaires à peu de frais. Il faut dire qu’il y a pire comme endroit pour passer des vacances : de hautes collines recouvertes de forêts à perte de vue, et, pour seul bruit, le murmure des ruisseaux. Magnifique ! 

Le Dino-Zoo n’est pas vraiment un zoo, puisqu’il n’abrite pas d’animaux vivants, seulement des moulages. Et il n’est pas non plus consacré uniquement aux dinosaures, la période qu’il couvre est bien plus vaste. 

En fait, à l’aide de moulages disséminés au long d’un parcours, c’est toute l’histoire de la vie sur terre, des premiers invertébrés jusqu’à l’homo sapiens, qui est retracée, même si la part belle est laissée aux dinosaures. Tous les animaux et hominidés représentés sont à la taille réelle. 

Un dimétrodon

La visite commence avec les habitants des océans : poissons et mollusques, ainsi qu’avec les premiers insectes. Elle se poursuit avec les dinosaures des différentes époques : trias, puis jurassique et enfin crétacé, et s’achève avec les mammifères préhistoriques et quelques scènes de la vie de nos ancêtres humains. Les animaux représentés ont été choisis pour certains pour leur côté emblématique, mais les créateurs du parc ont aussi privilégié les animaux ayant vécu dans la région, tel que le platéosaure dont un spécimen a été découvert près de Lons-le-Saunier. 

Une amie originaire de la région m’avait prévenue qu’elle trouvait le parc un peu vieillot. Le fait est que j’ai trouvé par moments que le parc pourrait être mieux entretenu : le tyrannosaure arborait des trainées douteuses, il manquait des doigts au dilophosaurus. Quant au compsognathus, qui était annoncé par un panneau, je ne l’ai pas trouvé. Bon, peut-être que je ne suis pas douée et qu’un dinosaure pas plus gros qu’un poulet, ça peut se rater. Mais j’ai pourtant bien regardé partout et ne l’ai pas vu. Mais ce qui m’a vraiment attristée, c’était une grande cage sombre et sale, avec une affiche publicitaire pour une boutique qui vend des animaux, dans laquelle était perdue une malheureuse perruche qui avait l’air de s’ennuyer à mourir. 

Le tyrannosaure

Cependant, la visite m’a plus plu que ce à quoi je m’attendais. Le parcours en lui-même nous a occupés deux bonnes heures, le temps de tout regarder, commenter et de prendre des photos. Il est très agréable parce que la majeure partie se fait dans une forêt ombragée. J’ai bien aimé les explications : âge et habitat des bestioles et leurs principales caractéristiques. C’était à la fois intéressant et facilement traduisible pour une bestiole de 5 ans. 

Ce que j’ai particulièrement aimé, ce sont les iguanodons. On nous explique en effet comment la représentation qu’on se fait d’eux a évolué depuis leur découverte il y a presque deux siècles, à travers un dessin et deux moulages. C’est un aspect que je trouve fascinant et que j’aimerais bien approfondir si je pouvais trouver un livre pour adultes sur la question. Malheureusement, la plupart des livres sur les dinosaures sont à destination des enfants et ça fait 20 ans que ça me frustre ! 

Un lion des cavernes

J’ai beaucoup aimé aussi un endroit où sont représentés les uns à côtés des autres les différents stades d’évolution des hominidés. Non seulement ça rend évidentes les différences de morphologie, mais surtout j’ai apprécié de pouvoir voir l’évolution de la taille concrètement. J’ai beau avoir un peu lu sur le sujet, rien ne vaut de pouvoir se rendre compte de visu ! 

Mais ce qui nous a arrêté le plus longtemps, c’est l’homosaurus, créature qui n’a en fait jamais existé. Des scientifiques se sont amusés à imaginer ce qui se serait passé si les dinosaures ne s’étaient pas éteints et comment ils auraient pu évoluer de façon « efficace ». Et ça donne l’homosaurus, reptile à l’allure assez humaine qui évoque pas mal les vieilles représentations d’extra-terrestres. Le petit n’a pas bien compris ce que c’était exactement, mais il est resté fasciné un long moment. Nous sommes également restés assez longtemps près de la mare des reptiles marins, à observer les vraies grenouilles et libellules. 

Ceci est, paraît-il, un mammouth intermédiaire

Nous sommes ensuite restés encore une bonne heure aux aires de jeux. J’en profite pour dire que, si le prix du billet d’entrée est assez élevé, tout est compris dedans. Des animations sont organisées à destination des enfants : initiation à l’art rupestre (dessins sur un mur dans une tente) et au tir au propulseur, notamment. Il y a un manège de dinosaures (sur lequel la bestiole n’a pas voulu monter car il n’y avait que des herbivores, scandale !) et de nombreux toboggans et balançoires. On peut également voir un film en 3D agrémenté de surprises assez amusantes. 

Le petit jeune homme était ravi de son après-midi (et moi aussi) et a trouvé la visite, je cite, « super cool »! 

Comme, en sortant du parc, nous sommes tombés dans un village sur une vache qui se promenait seule au milieu de la route, et que ma bestiole a trouvé hilarants l’incongruité de la situation et la manœuvre que j’ai du faire pour contourner l’animal, c’est absolument ravi de sa journée qu’il est tombé comme une masse. 

  

Le site du Dino-Zoo : http://www.dino-zoo.com/dino/index.php
(Les photos sont de moi. De toute façon, ça se voit : elles sont mauvaises.)

Cet article, publié dans Sorties culturelles, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Encore des dinosaures : le Dino-Zoo

  1. Ping : Un été de lecture – point au 13 juillet | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s