Fruits, laitages et smoothies ou ce gosse va me rendre chèvre!

Comme je l’ai rapidement dit ici, j’ai un petit jeune homme extrêmement difficile à nourrir. La viande, le poisson et le chocolat passent, dans l’ensemble, sans problème, mais le reste… De plus, il adopte des comportements alimentaires différents selon l’endroit où il se trouve : son père arrive à lui faire absorber des laitages mais a beaucoup plus de mal avec les fruits, tandis que chez moi il accepte les fruits et légumes mais pas les laitages.

Quand je parle de fruits et légumes, c’est exclusivement sous forme de jus de fruits, compotes, soupes, purées… Il goûte facilement si c’est mouliné mais trouve que c’est dégoûtant quand c’est présenté en morceaux solides (gros soupir).

D’un point de vue diététique, la situation n’est pas désespérée puisque, si l’on considère l’ensemble de ce qu’il mange sur une semaine, le résultat est à peu près équilibré (je n’aurais jamais imaginé que les séparations pouvaient avoir un impact bénéfique sur l’équilibre alimentaire des enfants…). Néanmoins, j’avais envie de le changer de ses sempiternelles compotes et de lui faire absorber sans en avoir l’air des laitages chez moi, espérant à terme le réconcilier avec cette famille d’aliments.

Après m’être un peu creusé les méninges, j’ai eu l’idée d’essayer les smoothies. Je me suis donc rendue à la Fnac et, après avoir fait le tour du rayon smoothies (moi qui croyais que les smoothies étaient passés de mode et que les cuisiniers amateurs ne juraient plus que par les verrines, j’ai été étonnée de voir la variété de choix proposée), j’ai fini par opter simplement pour celui qui présentait le meilleur rapport quantité de recettes / prix :

Quand ils annoncent 500 recettes, c’est un peu de la triche : il y a une centaine de recettes principales et, pour chacune, 4 ou 5 variantes proposées. Néanmoins, c’est une mine d’idées et les recettes proposées sont variées et très appétissantes… il n’y a que pour celles des chapitres intitulés « Boissons santé » et « Jus stimulants » que j’ai de sérieux doutes sur ce que peuvent donner certains mélanges, notamment ceux comprenant des légumes. Pour le reste, il y a beaucoup de choix : recettes assez classiques, boissons glacées et recettes gourmandes, et même un chapitre « Cocktails alcoolisés », dont j’aurais bien envie de tester quelques recettes. M’enfin, déjà que j’aime bien accompagner mes repas d’un petit verre de vin, si en plus je me mets à picoler toute seule… Les recettes sont, pour la plupart, très faciles et rapides à réaliser. Et je trouve très pratique l’index par ingrédients à la fin.

L’acquisition de ce livre de recettes est-elle utile? Pour quelqu’un qui est à l’aise en cuisine et un tant soit peu imaginatif, qui aime improviser plutôt que suivre une recette et qui sait et sent un peu ce qui se marie bien ensemble, ce livre n’apportera rien. Beaucoup de recettes proposées sont somme toute assez classiques, il suffit d’avoir l’idée.

En revanche, pour quelqu’un qui, comme moi, a besoin de partir d’une base, pour ensuite l’aménager à son goût, ce livre est une mine. Depuis que je l’ai acheté, il n’a pas quitté ma cuisine. Pour le moment, j’ai surtout pioché dans les recettes de base, en fonction des fruits que j’avais, et je les ai un petit peu arrangées à ma sauce. Ca m’en a même inspiré quelques-unes, très simples, mais dont je n’aurais pas eu l’idée sans le livre : par exemple, mixer une barquette de framboises (ou la même quantité de fraises) avec une grosse boule de glace au lait d’amandes et une bonne rasade de lait. Ce n’est pas franchement diététique, mais j’adore!

Si je suis devenue une adepte des smoothies, au point de m’en faire plusieurs fois par semaine, avec le petit c’est plus mitigé… Il a goûté à tout (il a même trempé vaillamment ses lèvres dans une boisson verte aux kiwis qui arrachait pas mal), a souvent trouvé ça bon, mais boit rarement plus que quelques gorgées, même avec une paille (j’ai tout essayé!).

N’étant pas à moitié bretonne pour rien, je ne désespère pourtant pas de l’avoir à l’usure. Puisqu’en ce moment il prendrait des glaces à tous les repas si on l’écoutait, j’ai investi dans des petits moules à esquimaux et nous avons fait des glaces ensemble. Le concept est encore perfectible (il faudrait que j’arrive à modifier mes recettes pour mettre moins d’oeufs dans mes glaces et moins de sucre dans mes sorbets) mais j’étais assez fière de moi il y a quelques jours quand je l’ai vu avec un sorbet à la pêche dans une main et une glace à la cannelle dans l’autre, les léchant alternativement et disant qu’il se régalait. Pourtant ce n’était pas gagné au départ : l’odeur de la cannelle ne lui plaît pas quand je lui fais renifler le pot et il trouvait que la préparation pour le sorbet à la pêche sentait trop le fruit (forcément : 2 pêches mixées avec un filet de jus de citron et un peu de sucre et c’est tout!). Et tout ça m’a donné envie de ressortir ma sorbetière.

Et puis j’envisage d’investir dans « 500 finger food », dans la même collection. Je compte sur l’aspect ludique pour donner à la bestiole l’envie de sortir un peu des sentiers battus et rebattus…

En revanche, si quelqu’un comprend pourquoi ce qui lui plaît mouliné lui répugne en morceaux et – encore mieux – si quelqu’un a des idées pour y remédier, je suis preneuse!

Cet article, publié dans Cuisine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Fruits, laitages et smoothies ou ce gosse va me rendre chèvre!

  1. grillon dit :

    Voilà un bon moyen de nourrir sainement ton petit esquimau !
    Je fais souvent des sorbets de la manière la plus simple et la plus savoureuse qui soit : je mixe ensemble des fraises avec du sirop de fraises, des pêches avec du sirop de pêches ou de fruits de la passion, ainsi divers fruits avec le sirop du même arôme, cela renforce le goût du fruit et si on limite la quantité de sirop, cela permet de faire un sorbet pas trop sucré.
    Et comme tu es bretonne, tu connais peut-être le sorbet au cidre, c’est excellent !

  2. Marie dit :

    Je connais le sorbet au cidre mais ne m’y suis pas encore essayée.
    Merci pour l’idée du sirop dans les sorbets, je n’y avais pas pensé. Je vais tester dès qu’il sera rentré de vacances!

  3. Steph dit :

    Il me semble que l’on peut faire des glaces avec des petits suisses aux fruits… (Je viens de trouver ça par exemple : http://www.notretemps.com/plaisir/10000240-recette-filmee-petits-suisses-glaces-aux-framboises-et-a-la-grenadine.html mais n’ai pas encore regardé la vidéo). Si le petit jeune homme participe à la fabrication, peut-être acceptera-t-il de manger plus facilement ?

  4. Marie dit :

    Je viens de regarder la vidéo et de noter la recette. Effectivement, la recette se prête bien à ce que nous la réalisions ensemble. Merci beaucoup!
    Tu as vu juste : quand il cuisine, il goûte systématiquement à tout, même s’il sait pertinemment qu’il n’aime pas. Comme en plus il aime bien cuisiner, je le mets donc à contribution autant que je peux!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s