MuseoGames

 

MuseoGames est une grande bouffée de nostalgie, une énorme madeleine.

Une fois passé un sas dans lequel sont présentés jeux (il y a même un Simon), consoles, cartouches de jeux… derrière des grillages (ça fait assez glauque), le visiteur arrive dans une immense salle dans laquelle sont à disposition des consoles de toutes sortes. Jeunes et moins jeunes peuvent ainsi découvrir ou se replonger dans quelques jeux mythiques qui ont jalonné l’histoire du jeu vidéo. Ce qui est super – mais qui m’a personnellement un peu dissuadée de jouer – c’est que l’écran de chacune de ces consoles est retransmis en grand sur les murs de la salle, ce qui permet à tous ceux qui passent dans la pièce de suivre toutes les parties tour à tour.

J’ai eu un moment d’émotion en reconnaissant, au milieu des Pac-Man, Donkey Kong et consorts, des jeux d’une console Vectrex qui m’ont occupée tant et tant d’heures, il y a de cela fort longtemps. Pour ceux qui ne connaissent pas, Vectrex c’était ça.

Une deuxième salle, plus petite, regroupe une dizaine de bornes d’arcades, dont deux étaient malheureusement hors service quand j’ai visité l’exposition.

Pour le reste, on peut découvrir dans les « salons d’écoute » de courtes interviews de quelques-uns des grands noms du jeu vidéo et de représentants des différents « corps de métiers » qui concourent à la création d’un jeu. Il y a aussi à disposition du public quelques livrets reliés assez austères, qui retracent l’histoire et indiquent les caractéristiques des principales consoles, racontent l’histoire des plus grandes firmes (Nintendo, Sega…).

Malheureusement, c’est tout pour ce qui concerne le côté « instructif » de l’exposition. Même les consoles sur lesquelles on peut jouer sont relativement en retrait derrière les écrans et aucune indication n’est donnée à leur sujet.

Les organisateurs ont voulu faire de cette exposition quelque chose de très vivant, de pas figé, comme l’indique d’ailleurs son titre : « MuseoGames – Une histoire à rejouer » et le fait est qu’ils ont créé une salle d’arcades absolument géniale.

Mais personnellement je suis restée sur ma faim : l’exposition a réveillé en moi plein de bons souvenirs mais ne m’a pas appris grand chose. Il y aurait pourtant tellement à dire sur l’histoire des jeux, leur conception, leur place dans la société, les évolutions actuelles et l’avenir qu’on peut imaginer… Je suis sûre qu’il y aurait eu moyen de faire quelque chose d’intéressant et ludique à la fois. Je regrette qu’il y n’ait pas plus de substance.

D’un point de vue pratique, les visites se font par créneau horaire d’1h30, afin d’éviter que certaines personnes ne monopolisent les consoles des journées entières. Lorsque vous achetez votre billet, il vous est donc remis un deuxième ticket, dont la couleur détermine l’heure à laquelle vous devez quitter l’exposition. Il faut donc bien calculer son heure d’arrivée. Pour ma part, j’y suis allée un jeudi soir en nocturne, c’était très tranquille.

MuseoGames – Une histoire à rejouer
Musée des Arts et Métiers
60 rue Réaumur
75003 Paris
Jusqu’au 7 novembre 2010
Ouvert du mardi au dimanche inclus,
de 10 h à 18 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h 30.
Plein tarif  : 5,50 € Tarif réduit : 3,50 €

http://museogames.com/

Cet article, publié dans Sorties culturelles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s