Geek & girly

Quentin ne s’intéresse qu’à une chose : draguer les filles. C’est donc en traînant les pieds que, à la demande de son prof de physique, il se rend chez un copain de classe, Baptiste, prendre des cours de soutien. Baptiste a le double défaut, aux yeux de Quentin, d’être bon élève et d’être un geek. Mais il a sur son PC un jeu de drague qui fait fureur. Lorsque Quentin le découvre, il se retrouve happé par le jeu à tel point qu’il ne fait plus que ça jour et nuit. Ulcéré de se prendre des râteaux à répétition et de ne pas arriver à changer de niveau, lui qui a d’ordinaire tant de succès auprès des filles, il se résout, la mort dans l’âme, à demander de l’aide à Baptiste. Celui-ci lui explique que les filles du jeu sont plus complexes que celles que Quentin côtoie d’ordinaire et qu’il doit adapter son comportement en fonction de la personnalité de ces filles. Quentin décide donc de s’entraîner. C’est alors qu’il voit passer Mathilde, une fille de leur classe. Aux yeux de Quentin, Mathilde est binoclarde et moche, ce qui, pour lui, implique nécessairement qu’elle est intellectuelle et complexe. Elle lui semble donc la fille idéale sur qui s’entraîner… mais son charme semble ne pas opérer sur Mathilde, qui cache par ailleurs un secret.

Je pense qu’à la lecture de cette petite présentation, il apparaît clairement que Geek & Girly n’est pas une BD à contenu hautement intellectuel. Mais, comme lecture de détente, c’est parfait! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire fraîche et mignonne et j’ai beaucoup souri.

Geek & Girly est à mi-chemin entre la BD et le manga (il est d’ailleurs qualifié de shojo (manga pour filles) sur la couverture du deuxième tome). Il relève de la BD par son sens de lecture et son format, par le fait que les images sont en couleurs (très belles), par la façon dont sont dessinés les personnages… Mais les expressions des personnages à certains moments, la façon dont les décors sont représentés et plus encore le thème abordé et tout l’univers otaku dans lequel baignent les personnages m’évoquent les mangas. J’ai beaucoup aimé cette rencontre entre les deux cultures… et puis l’univers évoqué parle à l’adolescente attardée que je suis…

A l’intérieur de la couverture de chacun des deux volumes, on trouve des petits bonus : test pour savoir si on est un geek, page Facebook des personnages, parcours dans un jeu vidéo… Ces petits clins d’oeil m’ont bien amusée. De façon générale, j’ai beaucoup aimé tous les petits détails qui parsèment les pages. Pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, je ne citerais qu’un exemple : les livres lus par Baptiste. Les couvertures sont celles trouvées dans le commerce et le choix des livres convient vraiment bien au personnage et aux scènes dans lesquelles ces livres apparaissent.

Quant à l’histoire, la façon dont elle se développe est suffisamment prévisible pour que le suspense ne soit pas insoutenable, mais je m’y suis laissée prendre assez pour me jeter dans une librairie afin d’acheter le deuxième tome aussitôt après avoir refermé le premier. Autant que l’intrigue, ce sont les personnages (assez stéréotypés mais, pour une fois, ça ne me gêne pas plus que ça, je trouve que ça contribue à l’humour de la série) et les tranches de vie amusantes qui font l’attrait de la BD.

Seul problème : le premier tome est sorti en septembre 2009, le deuxième en juillet dernier…. donc j’imagine qu’il va falloir attendre des mois pour connaître la suite et ça me désespère! Quand je pense que je trouvais longue l’attente entre deux tomes d’un manga…

J’ai découvert cette série en tombant par hasard sur l’article de de.w, et je l’en remercie!

Geek & girly
Rutile et Nephyla
Soleil Productions
Collection Strawberry
2 tomes parus (série en cours)

Cet article, publié dans BD / Mangas, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Geek & girly

  1. Wax dit :

    J’ai adoré aussi cette BD ! En plus c’est du shojo vraiment drôle – et ça change des trames basiques -. Mais le point agréable est que l’univers est suffisamment bien traitée pour être accessible à tout le monde. Ceux qui ne connaissent pas les Kevin, les Mary-Sue etc peuvent quand même suivre les dialogues.
    Et pour les connaisseurs, ça nous rappelle parfois des évènements plus ou moins drôles.

  2. Marie dit :

    Entièrement d’accord avec toi! Et puis les petits bonus fournissent des explications, dont la définition de Kevin, donc tout le monde peut suivre! :-)

  3. Ping : Geek & girly… enfin la suite! | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s