Apocalyptica au Zénith

Groupe à la structure originale s’il en est, Apocalyptica est composé de 3 violoncellistes (4 à l’origine) de formation classique qui se sont adjoint les services d’un batteur depuis 2003. Ils font également ponctuellement appel à des chanteurs ou chanteuses sur certains titres.

Les membres de ce groupe finlandais se sont rencontrés à l’académie Sibelius d’Helsinki où ils ont étudié. En parallèle à leurs activités au sein d’orchestres classiques, ils ont commencé à jouer ensemble en 1993 des reprises de Metallica. Leur premier album, composé entièrement de reprises de Metallica et sobrement intitulé « Plays Metallica by four cellos » est sorti en 1996. Leur deuxième album fut un peu plus diversifié : aux reprises de Metallica s’ajoutaient des reprises d’autres groupes de metal (Sepultura notamment) ainsi que 3 titres composés par eux-mêmes. Depuis leur troisième album ils ne jouent plus que leurs propres titres, et c’est très bien ainsi car certains de ces titres sont tout simplement magnifiques!

Le groupe, actuellement en tournée pour la promotion de leur nouvel album, « 7th symphony », était donc de passage hier soir à Paris, pour la deuxième fois de leur carrière, ont-ils dit. Ils ont joué dans un Zénith plein à craquer (j’ai été agréablement surprise de voir qu’il y avait des « vieux » et pas seulement des adolescentes), dont le public manifestement acquis à leur cause était malheureusement assez apathique au départ. Par rapport à un concert de metal « classique », la « mise en scène » était plutôt dépouillée : musiciens assez statiques (ce n’est pas évident de sauter partout avec un violoncelle, forcément…), jeux de lumières très sobres. Il ne restait presque que la musique, et c’était bien suffisant pour transporter les spectateurs. Bien qu’ils n’aient malheureusement joué quasiment aucun de mes titres préférés, j’ai néanmoins été conquise par la beauté de la musique (bon, faut peut-être que je précise que le violoncelle est mon instrument préféré) et j’ai passé un moment génial.

J’ai beaucoup apprécié également la façon dont ils communiquaient avec le public. Certains groupes semblent jouer de façon mécanique et ressortir leurs albums tels quels. Là ce n’était pas du tout le cas. Ils se sont laissés aller à quelques petits délires musicaux et échangeaient avec le public presque entre chaque morceau. Et ce n’était pas seulement le leader du groupe Eicca Toppinen qui s’exprimait, chaque membre avait sa place, même le chanteur qui les a accompagnés sur quelques titres. Ils ont dit qu’ils allaient revenir, je les attendrai avec impatience!

Quelques-uns des morceaux joués hier soir :

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Apocalyptica au Zénith

  1. Le violoncelle, c’est superbe !
    (Eicca Toppinen = à croquer, j’avais oublié)

  2. Marie dit :

    De moins en moins à croquer, malheureusement, à mesure qu’il prend de l’âge. En revanche Perttu Kivilaakso…

  3. annick dit :

    je les ai vus lundi soir à bruxelles, ce que j’ai trouvé dommage c’est qu’il y ait eu le chanteur. sur album j’adore mais sur scène je les avais préférés il y a 3 ans.

  4. Marie dit :

    Tu es une fan apparemment! C’était la première fois que je les voyais, je ne peux donc pas comparer.
    Pour le chanteur, c’est vrai que je préfère les voix des albums mais j’ai trouvé qu’il passait assez bien. Et puis il n’a été présent que sur très peu de titres somme toute.
    En revanche, j’ai apprécié qu’ils jouent Bittersweet en version instrumentale. Pour ce titre là je crois que la différence de voix m’aurait gênée.

  5. blue dit :

    J’adore le premier !!!
    Marie, pourquoi n’as tu pas mis des liens vers tes préférés, puisque ceux joués hier n’avaient pas ta préférence ?

  6. Marie dit :

    Contente qu’il y ait au moins un titre qui te plaise. :-)
    Bittersweet est un de mes titres préférés. Pour les autres, le choix aurait été trop cornélien… et puis j’ai une certaine conception de l’ordre et de la logique. :-P

    • blue dit :

      Moi ce que je dis, c’est que quelqu’un qui suit vraiment une logique implacable ne devrait pas pouvoir rencontrer de choix cornéliens… ;-p

  7. Marie dit :

    Mais tout à fait, la logique permet de les contourner. On est d’accord! :-P

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s