Les chemins de lune – Charles Dickens mène l’enquête!

André-Paul Duchâteau est connu pour être l’auteur du scénario de Ric Hochet. Scénariste de bandes dessinées et d’intrigues policières pour la radio et la télévision, il est également l’auteur de plusieurs romans policiers, tels que De 5 à 7 avec la mort, qui a reçu en 1974 le Grand prix de littérature policière. Parmi ceux-ci, une série de 3 romans a pour héros Charles Dickens. Les chemins de lune est le premier des trois.

L’histoire se passe en 1835. Charles Dickens est encore un jeune homme de 23 ans. Il commence à avoir une certaine renommée, sous le pseudonyme de Boz, grâce aux petites histoires qu’il écrit pour l’Evening Chronicle. Malheureusement, on découvre un matin le corps d’un homme assassiné d’une façon similaire à celle décrite dans la nouvelle de Dickens parue dans l’Evening Chronicle le jour même. Dickens, soupçonné, décide de trouver le coupable afin de prouver son innocence. Il est aidé dans son enquête de son amie, Marie Tussaud (si si, celle qui a créé le fameux musée de cire!).

Je ne peux absolument pas juger de la fidélité du roman à la vérité historique (même si je doute que Dickens ait été réellement lié avec Mme Tussaud?), ne connaissant pas très bien cette période de l’histoire anglaise, et connaissant très mal la biographie et l’oeuvre de l’écrivain. En fait, je ne pense pas avoir lu quoi que ce soit de lui, à l’exception de Martin Chuzzlewit. Du coup, je me suis mise en roue libre et je me suis simplement laissé porter par l’histoire. Tout ce que je peux dire, c’est que cette lecture m’a donné très envie de me plonger dans la bibliographie de Dickens (j’ai d’ores et déjà rajouté dans ma LAL les Sketches by Boz, recueil des articles écrits par l’auteur pour les journaux dans sa jeunesse) et de découvrir qui était Mme Tussaud.

Le roman regorge de meurtres, enlèvements, intrigues, coïncidences… pas toujours des plus crédibles. Néanmoins l’ensemble est bien ficelé, vivant, agréablement écrit, avec ce qu’il faut d’humour, ce qui fait que, même si le scénario est quelque peu tiré par les cheveux, ça se lit bien. Tellement bien que je l’ai avalé d’une traite en une soirée (il fait à peine 250 pages et la police est assez grosse).

Je n’en garderai pas un souvenir impérissable, mais j’ai passé un moment de lecture agréable avec lui et je lirai volontiers les deux autres. C’est tout de même terrible comme les bons livres suscitent l’envie d’en lire plein d’autres!

Les chemins de lune
André-Paul Duchâteau
Editions du Masque
Collection Labyrinthes

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les chemins de lune – Charles Dickens mène l’enquête!

  1. Ping : Challenge Charles Dickens | Et puis…

  2. Shelbylee dit :

    J’ai vu que tu mentionnais ce titre dans le challenge de Camille. Je te remercie car je ne le connaissais pas du tout et comme toi j’ai bien aimé malgré quelques petits défauts. Effectivement, ça pousse à lire d’autres choses !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s