Ma PAL

Estellecalim, sans doute pour se sentir moins seule après quelques achats moins motivés par la nécessité que par l’amour des livres, a lancé un tag. Le principe est simple :  

tu as une belle PAL, alors montre là, et si tu en as un, 
montre-nous aussi ton coin préféré pour lire et celui où tu t’installes pour bloguer.

Pour ma part, je me pose pour lire là où je me trouve. Concrètement, l’endroit où je lis le plus est ma baignoire, car le seul moment où je peux vraiment lire tranquillement, c’est quand j’arrive à prendre le temps de finir la journée par un bon bain chaud.

Je me refuse obstinément à compter de combien de livres ma PAL se compose. Je la trouve déjà bien assez déprimante comme ça! Je l’estimais autour de 200 mais, après en avoir inventorié une petite partie il y a quelques temps, je suis parvenue à la conclusion que la vérité devait plutôt se trouver quelque part entre 200 et 300 livres…  Ce qui me renforce dans ma résolution de ne pas compter!

Je décompose en fait ma PAL en 4 parties distinctes, reflets de mes goûts eclectiques, et qui font l’objet de traitements différents.

LA PAL BDs/mangas

C’est la plus petite! Certains mangas sont dévorés le jour même de leur achat et ne transitent même pas par elle. De façon générale, elle reste très modeste et est très régulièrement renouvelée, car je prends un livre dans la pile chaque fois que j’ai envie de lire mais pas le courage de me plonger dans une lecture sérieuse.

Je stocke les mangas en attente de lecture sur le lieu le plus probable de leur consommation : ma salle de bains. Vous les voyez donc ici en situation. 

Désolée pour l’éclairage, je ne suis pas très douée pour les photos… 

La PAL lectures douteuses

Je garde d’ordinaire les livres qui composent celle-ci soigneusement sous clé. Je ne les ai exceptionnellement sortis de l’armoire où ils sont cachés que le temps de prendre la photo. Pour les compte-rendus de lecture de ceux-ci, il faudra aller sur l’autre blog.

 

 La PAL histoire

Celle-ci me déprime complètement! Je vous explique la problématique : je ne conçois pas de lire un essai historique autrement qu’un calepin à la main, en prenant force notes. Sauf que je n’arrive plus que très rarement à trouver le temps de lire en prenant des notes. Cette PAL est donc quasiment au point mort, depuis déjà pas mal de temps. Certains des livres qu’elle contient, et qui portent pourtant sur des sujets que je trouve passionnants, patientent depuis une dizaine d’années, bien sagement, dans mon ancienne chambre chez mes parents.

Récemment, une idée a germé dans une partie de mon cerveau : et si je lisais sans prendre de notes? L’idée m’a paru tellement révolutionnaire que je l’ai aussitôt repoussée. Peut-être devrais-je malgré tout prendre le temps de l’examiner…

Celui que je préfère parmi tous est celui-ci, pourtant simplement déniché sur une brocante pour quelques euros :

 

 

 

 

 

 

 

 La PAL proprement dite

Elle contient tout ce qui ne se rattache à aucun des 3 genres précédents. Les plus anciens des livres qui la composent doivent être là depuis 5 ou 6 ans.

Comme pour la PAL histoire, je lui applique avec rigueur la méthode du « premier entré premier sorti », ne faisant d’exceptions que pour les « urgences » (principalement, les séries en cours dont j’ai un besoin vital de connaître la suite tout de suite immédiatement), et maintenant pour les challenges. Les livres y sont donc rangés par ordre d’acquisition.

Les prochaines lectures

Ceux qui seront lus...

dans un futur plus ou moins lointain

Les dernières acquisitions

Et vous, à quoi ressemble votre PAL?

P.S.: Rhâââ!!! J’ai souffert pour la mise en page!

Cet article, publié dans Lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Ma PAL

  1. Estellecalim dit :

    Très joli specimen de PAL multiples, j’aime beaucoup :)
    et c’est vrai que je me sens moins seule face à ma pile, en voyant celles des autres.
    Merci Marie d’avoir joué le jeu ;)

    • Marie dit :

      Eh non, tu n’es pas seule! Le seul problème, c’est que le mal semble incurable.
      Mis à part mes démêlés avec mon tout nouvel appareil photo, je me suis bien amusée en préparant ces billets. Et ça m’a redonné l’occasion de reregarder mes livres, les toucher… je suppose que tu vois le tableau. ;-)

  2. Quelle(s) jolie(s) pile(s) ! Pour l’ouvrage de 1749, le libraire ne savait vraiment pas ce qu’il vendait! En général les ouvrages historiques ont une bonne cote… Ce n’était pas à Paris que vous l’avez trouvé, n’est-ce pas?
    Et je reste fascinée par la PAL de votre bestiole !

    • Marie dit :

      Je ne sais plus si je l’ai trouvé à Paris ou en vacances. C’était dans une brocante ou un vide-greniers. Parfois, on peut y dénicher des merveilles au milieu des missels, et le plus souvent pour une bouchée de pain.

  3. Tiphanya dit :

    Je suis surprise par le principe premier arrivé premier lu. L’avantage de la PAL pour moi est d’avoir de tout sous la main pour pouvoir choisir ! En tout cas je suis contente de voir qu’il y a pire que moi.

    • Marie dit :

      C’est mon côté maniaque! :-)
      Et, moi aussi, j’ai de tout sous la main, mais je préfère laisser le hasard choisir pour moi.

  4. Bon, je suis en train de faire tout le tour de ton blog, là :)
    première remarque: je pense qu’il faudrait vraiment que tu essaie de ne pas prendre de notes quand tu lis des essais historiques, ça te permettrait, en plus de lire plus rapidement, de prendre plus de plaisir à la lecture: pour moi prendre des notes c’est vraiment l’aspect universitaire, je n’ai fait cela que quand je préparais mon mémoire (en fait je suis ton exact inverse à ce niveau! je ne prend jamais de notes quand je lis des essais, historiques ou autres. Si jamais je m’en souviens pas bien, je relis certains passages, au pire) sinon, ben… je compatis :) moi je n’ai aucun ordre, je lis en mode free style, le bouquin que je veux dans les piles sur mon bureau ( 6 piles= 133 livres non lus, juste sur mon bureau) et en général, ce sont des essais, je suis très peu romans depuis la fac, je crois. Dans mes piles le seul truc que j’ai vraiment comptabilisé, ce sont les livres ayant trait à la psychanalyse: 350 livres, pour l’instant j’en ai lus 110 (je commence le 111e) et aussi théories féministes+histoire du féminisme, j’en ai une centaine, je n’en ai lus qu’une dizaine.

    • Marie dit :

      Ah oui, tu déterres des vieux trucs! Sacrée PAL! Je suis intéressée aussi par les livres féministes, bien que je n’en aie lu que quelques-uns. En revanche, la psychanalyse, c’est pas du tout mon truc!
      Je ne crois pas que ne plus prendre de notes me ferait gagner en plaisir de lecture. Ca m’agace prodigieusement quand je croise dans un livre un personnage, un événement, une notion… dont je sais qu’il me sont familiers et que je n’arrive pas à resituer.

      • pour la psychanalyse j’ai une circonstance atténuante: ça peut me servir au niveau de mon boulot (et puis, j’ai fait une analyse pendant quelques années, du coup c’est aussi un intérêt perso au départ quand même) parfois c’est difficile de concilier mes intérêts et ça m’énerve^^

        • au fait, pendant que j’y pense, j’ai un livre à rajouter à ta PAL^^ un que je suis en train de lire en ce moment, « L’antiquité, territoire des écarts », un livre d’entretiens avec Florence Dupont (peut être la connais-tu déjà) une antiquiste qui prône une vision constructiviste de l’antiquité, qui refuse les grands récits généalogiques des origines (l’antiquité comme origine fantasmée des valeurs de citoyenneté, de liberté, de pensée avec la philosophie, qui efface l’historicisation nécessaire de ces valeurs et la recontextualisation de cette période de l’histoire) c’est intéressant aussi de voir à quel point l’édition spécifique du théâtre antique est bien souvent un non sens complet (par rapport au véritable théâtre de l’époque) sa vision m’a un peu fait penser à celle de John Winkler dans « Désir et contraintes en grèce ancienne », qui est, pourrais-je dire une vision féministe de l’antiquité (enfin, je résume, le bouquin fait 408 pages)

        • Marie dit :

          Si la difficulté à concilier tes intérêts vient de ce qu’il y en a trop, je connais ça aussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s