Les lectures de la bestiole (2-3 ans) : Eric Carle

Eric Carle est né en 1929 à Syracuse, aux Etats-Unis. En 1935, il partit avec ses parents pour l’Allemagne où il passa son enfance. Après avoir étudié les Beaux-Arts à Stuttgart, il revint aux Etats-Unis en 1952, où il travailla dans la publicité.

Un auteur jeunesse, qui avait été frappé par un dessin de homard qu’Eric Carle avait réalisé pour une publicité, lui demanda d’illustrer l’un de ses livres. C’était en 1967. Depuis, il en a illustré plus de 70 et en a écrit plus de 40. Son livre le plus célèbre, La chenille qui fait des trous (The very hungry caterpillar), paru en 1969, a été traduit en 45 langues et s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

Le style d’Eric Carle est très particulier et immédiatement reconnaissable : il réalise ses illustrations vivement colorées en peignant et en réalisant des collages. Ses livres, aux textes simples mais soignés, et qui ont souvent pour thème des animaux, permettent toujours à l’enfant d’apprendre quelque chose.

 De lui nous avons à la maison deux livres : le fameux La chenille qui fait des trous et La maison du bernard-l’hermite.

 

 

 

Une petite chenille a très faim et cherche de quoi satisfaire son vorace appétit.

 

 

 

 

 

Le bernard-l’hermite a grandi et a dû s’installer dans une nouvelle maison plus spacieuse. Mais il trouve sa nouvelle demeure bien triste. Il demande aux habitants des mers qu’il rencontre sur son chemin de l’aider à l’égayer.

 

 

On retrouve beaucoup d’éléments communs dans ces deux livres. En effet, tous deux évoquent des notions relatives à l’écoulement du temps : les jours de la semaine pour la chenille (l’histoire se déroule sur une semaine et Eric Carle explique ce qu’elle fait chaque jour) et les mois pour le bernard-l’hermite (là l’histoire se déroule sur une année et on suit les aménagements du bernard-l’hermite mois après mois). Tous deux permettent d’acquérir des connaissances et du vocabulaire autour d’un thème : les aliments pour la chenille, et les animaux marins pour le bernard-l’hermite. Et chacun des deux permet à l’enfant d’acquérir des connaissances relatives à l’animal héros du livre. Ainsi, la chenille enfin rassasiée va se construire un cocon et se transformer en papillon, tandis que le bernard-l’hermite va grandir au cours de cette année passée à agrémenter sa maison et à se faire des amis, et va devoir trouver un autre coquillage, plus grand, dans lequel s’abriter. L’histoire de la chenille fait également appel à la numération.

Bien sûr, le petit enfant ne retient pas tout. Les jours de la semaine et les mois sont ainsi passés très au-dessus de la tête de la bestiole. Mais l’enfant a à sa disposition un livre riche et de qualité qui lui raconte une belle histoire. J’ai déjà évoqué le style si particulier des illustrations de l’auteur. J’ai aussi aimé les textes, qui sont simples et abordables mais, en particulier pour l’histoire du bernard l’hermite, utilisent un vocabulaire varié et de jolies tournures.

Les livres ont une structure très répétitive, ce qui plaît bien aux enfants. L’histoire du bernard-l’hermite est mignonne mais celle de la chenille est assez drôle et le fait que, dans notre édition, le livre comporte de vrais trous dans les pages, correspondant à ceux que la chenille fait dans les fruits qu’elle mange, est très chouette.

Les deux livres sont disponibles en différents formats chez Mijade.

Eric Carle a un site : ici.

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les lectures de la bestiole (2-3 ans) : Eric Carle

  1. argali2 dit :

    Ha « La chenille qui fait des trous » et « La coccinelle mal lunée »… ! Deux albums que mon fils a adorés et que j’ai lu cent fois au moins ! Quel bon souvenir.

  2. Alias dit :

    J’ai celui-là également et plein d’autres qui ont tous (ou presque) la même construction. Le préféré de mes enfants reste la chenille.
    Il y en a un qui est trèsjoli et un peu différent : Une si petite graine. Idéal pour les enfants en maternelle.

    • Marie dit :

      J’avais repéré aussi Une si petite graine. Malheureusement il y a tellement de livres tentants que, même pour les petits, il faut faire des choix! J’en suis à projeter de racheter une bibliothèque pour lui aussi!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s