Théophile Gautier s’invite chez Balzac

Portrait de Théophile Gautier par Auguste de Châtillon, 1839

La Maison de Balzac présente jusqu’au 29 mai prochain (pour une fois, je ne suis pas en retard!) une petite exposition consacrée à Théophile Gautier, dont c’est cette année le bicentenaire de la naissance. Cette exposition s’accompagne de lectures et de conférences, dont le programme est disponible sur la page internet de l’exposition.

L’exposition se visite assez vite : j’y ai passé largement moins d’une heure alors que je ne suis pas du genre rapide, loin de là! Mais elle propose des documents amusants et intéressants.

A l’étage supérieur, celui par lequel on entre, on découvre les liens d’amitié et d’admiration mutuelle qui liaient Gautier et Balzac, ainsi que quelques portraits de membres de leur entourage et des caricatures des deux artistes. Les dessins sont accompagnés de nombreuses citations, pas toujours tendres mais souvent drôles. Une autre salle présente une facette moins connue de Théophile Gautier. En effet, celui-ci a hésité dans sa jeunesse entre la peinture et l’écriture. Au vu des quelques oeuvres exposées, il semble que le choix qu’il a fait de la plume au détriment de la palette et du pinceau ait été assez judicieux…

 L’étage inférieur est consacré à l’oeuvre de Théophile Gautier. On peut y voir des manuscrits, livres et illustrations de diverses époques du Capitaine Fracasse, du Roman de la momie, d’Emaux et camées mais aussi autour d’un voyage en Espagne qu’a fait l’artiste.

Honoré de Balzac par Nadar, 1842

Si l’exposition occupe la majeure partie de la maison, quelques salles ont néanmoins été réservées à une partie des collections permanentes : on peut ainsi toujours voir les différentes versions des corrections des premières pages d’Une vieille fille et l’impressionnante galerie des personnages de la Comédie humaine. Mais la pièce que je préfère dans ce musée, c’est celle qui abrite la table de travail de l’écrivain… devant laquelle je ne peux m’empêcher chaque fois d’aller rêvasser un moment. Ca, c’est mon côté midinette!

Il est à noter que, à l’occasion de cette exposition, la biographie de Balzac écrite par Théophile Gautier en 1859 a été rééditée aux éditions du Castor Astral. J’ignorais complètement que Gautier était l’auteur d’une biographie de mon écrivain préféré, mais je vais m’empresser d’aller me jeter dessus!

Maison de Balzac
47 rue Raynouard
75016 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Tarif : 4€ maximum
http://www.paris.fr/loisirs/musees-expos/maison-de-balzac/p6837

Cet article, publié dans Sorties culturelles, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s