Clair de femme

Michel erre. Il ne peut rentrer chez lui avant le lendemain car, à leur domicile, la femme qu’il aime, Yannik, atteinte d’une grave maladie, est en train de se suicider. Il rencontre Lydia, qui vient de perdre sa petite fille dans un accident de voiture causé par son mari. Tous deux vont unir leurs solitudes et leurs douleurs pour occuper les heures de cette longue nuit.

Il arrive qu’un livre qu’on commence renvoie à celui qu’on vient de finir, sans que ce soit prémédité, simplement par un hasard souvent heureux et quelquefois malheureux. J’ai l’impression que c’est le cas pour ce roman. En effet, je l’ai lu le lendemain du jour où j’ai lu L’attentat, de Yasmina Khadra, qui traite sensiblement du même sujet : la perte de la femme aimée. Comme j’ai beaucoup été touchée par L’attentat (dont je vous parlerai d’ici quelques jours), je crains de ne pas avoir lu Clair de femme dans les meilleures conditions et de ne pas avoir été en mesure de l’apprécier à sa juste valeur.

C’est un beau roman. J’ai aimé le lire. J’ai apprécié l’écriture que j’ai trouvée très belle et les petites formules qu’il essaime ça et là qui, sous leur humour ou leur côté expression toute faite, me semblent pertinentes et bien observées. Néanmoins, je ne me suis pas sentie touchée par l’histoire et les personnages.

Michel est en plein naufrage et complètement à la dérive. Il se laisse porter au gré des événements, ce qui l’amène à faire des rencontres et se retrouver dans des situations qui, en dépit de leur tristesse, ont un côté absurde et assez loufoque. J’ai beau me dire après coup que c’est plutôt une bonne idée, que ça donne l’impression que Michel est dans un état second, qu’il vit une sorte de mauvais rêve éveillé, puisque la réalité prend quelque chose de l’absurdité des rêves. Mais, au moment où je lisais, ça m’a plutôt déroutée et m’a gênée pour rentrer dans l’histoire.

Comme Michel, le héros de L’attentat est foudroyé par la douleur et sombre. Mais j’ai préféré la façon dont ce dernier réagit, aussi autodestructrice soit-elle. C’est sans doute dû à mon côté « vieille France ». En effet, Michel, en pleine déroute alors qu’il est en train de perdre Yannik, éprouve le besoin de se raccrocher comme une bouée à une autre femme. Ca m’a un peu gênée. De la même façon, le fait que Yannik ait demandé à Michel de continuer à faire vivre leur amour à travers une autre femme m’a gênée. Ca me donne un peu l’impression que cette autre femme ne serait qu’un instrument, un reliquaire pour un ancien amour plutôt que la destinataire d’un nouvel amour. J’ai d’ailleurs apprécié que Romain Gary fasse ruer Lydia dans les brancards et lui fasse exprimer ce que je ressentais.

En dépit de ces quelques réserves, je n’en ai pas moins passé un joli moment de lecture et je poursuivrai avec plaisir ma découverte de l’oeuvre de Romain Gary.

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune avec Asphodèle et Martial, dont je vous invite à aller lire les avis enthousiastes (Asphodèle en a fait une lecture radicalement différente de la mienne, qu’elle relate dans un très beau billet).

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Clair de femme

  1. Asphodèle dit :

    Pas eu le temps de passer avant Marie ! Effectivement, nous n’avons pas ressenti les choses pareillement ! J’ai trouvé cette histoire intemporelle et c’est mon premier gross coup de coeur de l’année, mais je lis beaucoup moins que toi !! Wait and see ! ;)

    • Marie dit :

      Faut pas croire! J’ai lu beaucoup pendant mes vacances mais, en temps normal, je suis beaucoup plus lente. Moi j’ai eu un gros coup de coeur pour L’attentat de Yasmina Khadra. Si tu as l’occasion de repasser ici dans quelques jours quand j’aurai trouvé le temps de rédiger mon billet, je pense que tu comprendras mieux les petites réserves que j’ai eues vis à vis de Clair de femme.

  2. Ping : L’attentat | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s