L’assassinat programmé des Templiers

Je nourris un penchant coupable pour tout ce qui a trait aux légendes un peu sulfureuses liées au christianisme : Templiers, trésor de Rennes le Château, prieuré de Sion… Bien que je conserve toujours un oeil critique et amusé, je me délecte des livres sur le sujet, que je dévore avec le même plaisir honteux que si j’engloutissais une tablette de chocolat en cachette. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai eu autant de mal avec le Da Vinci Code, qui m’a laissé l’impression que Dan Brown n’avait fait que recracher, assez mal, des livres que j’avais déjà lus.

Entre le bandeau annonçant des révélations (!) et les quelques commentaires que j’avais pu lire sur L’assassinat programmé des Templiers, qui jugeaient ses conclusions intéressantes mais audacieuses, je m’attendais à trouver dans cet essai de quoi rêver un peu et m’amuser beaucoup. Mes attentes ont été déçues et j’en suis ravie!

En effet, le livre ne contient pas de révélations fracassantes. L’auteur se contente de lancer une hypothèse, et je dirais qu’il le fait assez timidement. Je parle d’hypothèse parce que l’idée qu’il avance me semble insuffisamment étayée et repose plus sur des suppositions que sur des preuves. Néanmoins, je l’ai trouvée intéressante. Peut-être qu’un historien médiéviste la balayerait d’un revers de main mais, alors que tant d’autres auteurs ont fantasmé sur ce qu’il avait pu advenir du fabuleux trésor des Templiers (je me rappelle encore d’une fantastique visite dans les souterrains de Provins, il y a près de 20 ans, avec une guide qui les avait fait visiter peu de temps auparavant à Umberto Eco et lui avait expliqué de visu où il s’était trompé dans Le pendule de Foucault, l’un de mes livres favoris, et que je venais alors justement de finir de relire), Jacques Rolland explique que, la puissance des Templiers ayant bien décliné en Orient, il n’y avait, à son avis, sans doute pas de trésor. Le manque de « spectacularité » de cette théorie m’a plu. Du coup, ça me donne envie de creuser la question. Il faudrait que je ressorte ma biographie de Philippe le Bel par Jean Favier…

Bref, indépendamment de cet aspect, on a affaire à un essai à la fois solidement documenté et très lisible, qui survole toute l’histoire du Temple et s’arrête sur des aspects intéressants : la règle de l’ordre, ses revenus et activités financières. Le contexte historique est également largement développé, en particulier ce qui concerne les croisades et la présence occidentale en orient, des premières conquêtes jusqu’à l’éviction, peu de temps avant la chute du Temple.

Je relèverai toutefois deux points négatifs : le livre comporte pas mal de coquilles (c’est le cas d’à peu près la moitié des livres que j’ai lus pendant ma dernière semaine de vacances, ce qui m’a pas mal agacée) et les illustrations et cartes, qui sont nombreuses et intéressantes, ne sont pas forcément excessivement claires et lisibles.

 Abstraction faite de ces détails, cet essai très accessible est très bien pour acquérir de bonnes bases sur le sujet ou approfondir ses connaissances.

 L’assassinat programmé des Templiers
Jacques Rolland
Editions La table d’émeraude
ou, en poche, chez
Dervy

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’assassinat programmé des Templiers

  1. Estellecalim dit :

    J’ai lu le Dernier templier le mois dernier et j’ai aussi découvert une nouvelle théorie intéressante, même si elle est complètement farfelue et inventée :)
    Pour le roman lui-même, il relève de la catégorie que tu décris quant tu parles des livres qui se lisent avec un plaisir honteux ;)

  2. Bleuette Diot dit :

    En tant que romancière, j’avance une autre théorie expliquant la fin des Templiers. Ceci dit, j’ai adoré votre commentaire, Marie. Nos goûts se rejoignent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s