Promets-moi

Myron Bolitar a fait promettre à Aimee, la fille d’une amie, de l’appeler si un jour elle a besoin qu’il vienne la chercher, n’importe où, n’importe quand. Dans son esprit, il s’agissait de lui éviter de rentrer de soirée raccompagnée par des amis éméchés. Mais lorsque Aimee fait appel à lui, il a l’impression qu’elle tait un problème plus grave. Bien pire encore, la jeune fille disparaît juste après et Myron est suspecté. Il promet alors à ses parents de la retrouver.

C’était mon premier Harlan Coben et je me suis vite rendu compte que je n’avais pas fait les choses dans le bon ordre : Myron Bolitar et ses amis sont des personnages récurrents et j’avais raté les épisodes précédents. Néanmoins ça ne m’a pas gênée car tous sont bien resitués, sans que ça pèse sur la narration.

J’ai passé un agréable moment de lecture mais ce n’est pas un coup de coeur pour autant. La raison en est que je trouve que c’est un peu fait à la serpe. Ce que je veux dire par là, c’est que les personnages sont très stéréotypés et dépourvus de profondeur. Et je ne parle même pas des amis de Myron Bolitar qui sont totalement improbables. Si l’intrigue m’a parue plus bien fichue, le contexte est très convenu, très américain dans le mauvais sens du terme. J’entends par là très conforme aux clichés qu’on peut avoir à propos des Etats-Unis. En même temps, le roman regorge de messages louables amenés avec de gros sabots et m’a paru de ce fait assez moralisateur.

Cependant, ça a fonctionné assez bien puisque je me suis laissée entraîner de « encore un chapitre » en « encore un chapitre » à l’avaler en une soirée (par soirée traduire par : de 21h à 3h du matin). C’était même une impression bizarre : je n’avais pas la sensation d’être vraiment dedans, et pourtant je n’arrivais pas à le lâcher. Ce que j’ai bien aimé, c’est que je ne suis pas arrivée à voir où l’auteur voulait emmener ses lecteurs et que la fin m’a surprise. Etant une âme sensible, j’ai également apprécié que ce ne soit pas gore!

Je suis un peu déçue car, après avoir tellement entendu parler d’Harlan Coben, je m’attendais à mieux, mais c’était divertissant et je lirai volontiers d’autres de ses romans.

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Promets-moi

  1. estellecalim dit :

    J’avoue ne pas toujours accrocher aux Myron Bolitar, alors que d’autres romans, comme ne le dis à personne ou disparu à jamais m’ont plu davantage.

  2. jerome dit :

    Rien à faire, je n’ai jamais lu Coben et ça ne me tente pas du tout. Peut-être parce que, comme tu le dis, tout le monde en parle ?

  3. Mia dit :

    Salut !
    J’ai déjà lu quelques « Harlan Coben », j’ai lu du bon et du moins bon. En ce moment, je lis « Balle de match » et c’est une aventure de Myron Bolitar, la première que je lis et effectivement, les personnages sont bien expliqué ainsi, je ne me sens pas perdu. Sans être fasciné, il est pas trop mal, j’espère le finir rapidement, bises !

  4. les Livres de George dit :

    j’en ai deux dans ma PAL depuis le mois dernier envie de voir de quoi il en retourne ! je te dirai !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s