Bilan de nos lectures jeunesse

Puisque je suis partie sur le bilan de mes lectures, j’en profite pour dire quelques mots de mes coups de coeur parmi les livres qui sont venus cette année grossir la bibliothèque du loustic. Comme il existe encore un gros retard entre mes billets et ses lectures du moment, c’est l’occasion d’évoquer quelques ouvrages dont je n’avais pas encore parlé jusqu’à présent.

Albums en format poche

 Zagazou

Le petit est fan de Quentin Blake. Celui-ci, qui décrit les étapes de l’enfance jusqu’à l’âge adulte de façon allégorique, est mon préféré, parce qu’il explique l’air de rien et avec beaucoup d’humour aux enfants pourquoi les élever est une tâche éprouvante.

La revanche de Lili Prune

Encore un grand classique! L’imagination et les mots de Claude Ponti ont séduit le loustic. Celui-ci est celui qui lui a le plus parlé, car l’héroïne invente constamment toutes sortes de choses.

 

Hulul

Recueil de petites histoires ayant pour héros le hibou Hulul, mis en scène dans son quotidien. C’est tout simple et plein de poésie… si bien que je pensais que le petit ne serait pas intéressé. Mais il est mort de rire à chaque lecture du livre car il trouve Hulul très bête.

Quel cafouillage

Une petite fille demande à son grand-père de lui raconter une histoire, mais celui-ci préférerait lire son journal. Alors il raconte l’histoire du petit chaperon rouge, mais n’importe comment. Je me suis beaucoup amusée à le lui lire et lui s’en est inspiré pour faire des spectacles de marionnettes.

Albums en grand format

L’art en bazar

Une approche très drôle de l’art qui montre que, paradoxalement, ce n’est pas toujours une bonne chose de vouloir ranger. Il faut dire que l’auteur a parfois une conception étonnante du rangement. Il existe également L’art toujours en bazar, qu’on trouve encore plus drôle.

Max et son art

Max est un jeune lézard admiratif devant les talents de peintre d’Arthur. Lui aussi veut s’essayer à la peinture, mais il est très maladroit. Un album tout simplement splendide. Les dessins sont absolument magnifiques, c’est drôle et c’est une jolie histoire sur la création artistique.

Une fois encore

Parce que l’album est original et très bien fait. Un petit dragon veut qu’on lui raconte son histoire préférée, encore et encore. Mais son papa est fatigué et le petit dragon s’impatiente.

 

Petits romans

Le chevalier qui cherchait ses chaussettes

Un chevalier doit aller tuer un dragon pour délivrer une princesse. Jusque-là c’est simple. Mais les chaussettes du chevalier ont disparu et tout son programme est chamboulé parce qu’il doit les retrouver. Cette histoire délirante m’a bien amusée et, surtout, j’adore les fous rires qu’il déclenche chez le petit, notamment quand le chevalier s’emmêle les pinceaux en tentant de récapituler ce qu’il doit faire : réveiller ses chaussettes, combattre la princesse, épouser le dragon…

Les dragons de Nalsara

Nous n’en avons lu que le premier tome car le loustic est encore un peu jeune et a trouvé l’histoire un peu longue. Mais moi j’ai beaucoup aimé cette sorte d’Eragon pour les petits et je suis impatiente de connaître la suite des aventures de ces deux enfants passionnés par les dragons.

Switch

J’ai beau ne pas démesurément apprécier les petites bêtes, j’aime beaucoup cette série. Elle est assez classique : les aventures de deux garçons sont prétextes à donner des informations sur les insectes. Mais, si la trame est la même d’un tome à l’autre, je trouve que c’est néanmoins très bien fait (par rapport à d’autres séries que j’ai dû me farcir) : le scénario est suffisamment différent dans chaque tome pour éviter toute monotonie, c’est drôle, enlevé, bien foutu et ça tient debout. J’aime presque plus que le petit!

BDs

Ernest et Rebecca

LE gros coup de coeur de toute la famille. C’est l’histoire d’une petite fille à la santé fragile qui est triste parce que ses parents ne s’entendent plus et qui se lie d’amitié avec un microbe haut en couleur. C’est drôle, tendre, fin… indispensable, quoi!

Octave

Le héros est un petit garçon qui n’aime pas trop la mer parce qu’elle lui a pris son père. Ses rencontres avec des animaux marins vont le faire grandir. Une très jolie série pleine de poésie, avec un message assez écolo, qui a su plaire au petit par son humour et son côté fantastique.

Les dinosaures en bande dessinée

Parce que les gags nous amusent beaucoup. Et pour le sérieux des informations qu’on y trouve.

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bilan de nos lectures jeunesse

  1. jerome dit :

    Chez moi aussi on a beaucoup aimé les dragons de Nalsara. Idéal pour les petits lecteurs (dès 8-9 ans) qui veulent découvrir la fantasy sans avoir à se lancer dans un pavé de 600 pages. A part ça, dans ceux que tu cites, j’ai lu Ernest et Rebecca (indispensable !) et les dinosaures en BD que j’ai trouvé très sympa.
    Dans les autres, j’aime beaucoup Emily Gravett et j’ai déjà plusieurs fois feuilleté son album à la librairie. Je pense que je vais me laisser tenter…

    • Marie dit :

      Je ne connaissais pas Emily gravett mais je n’ai pas pu résister quand j’ai vu l’album en librairie, j’ai trouvé l’idée géniale. J’ai eu un mal fou à l’empêcher de regarder le quatrième de couverture et à préserver l’effet de surprise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s