Les lectures de la bestiole (3-4 ans) : premières histoires de dragons

Parce qu’il n’y a pas que les dinosaures dans la vie!

Petit Dragon

Petit Dragon commence à devenir un peu grand et ses parents estiment qu’il est temps de lui apprendre à être terrifiant. Ils lui proposent de s’exercer d’abord sur un enfant. Ceux-ci n’étant pas très courageux, ce sera facile pour un début. Maman Dragon enlève donc un petit garçon et le ramène au château de la famille Dragon. Mais rien ne se passe comme prévu : Petit Dragon a beau tout faire bien comme il faut, le petit garçon n’est pas effrayé. Il ne pleure pas, n’appelle pas sa maman, ne frissonne pas, ne grelotte pas de peur. La famille Dragon n’y comprend rien…

Voilà encore une histoire très appréciée du petit comme de moi qui a été lue et relue. Les dessins aux tons pastel sont très mignons et les dragons ont de drôles de bouilles bien sympathiques. L’histoire est tendre et drôle. La double page préférée de mon mini lecteur était la dernière qui montre la chambre du petit garçon et qui a été pour lui source d’inspiration!

Petit Dragon
Lieve Baeten
Mijade

 Belfégor et l’orage

Le héros ici encore est un petit dragon. Celui-ci s’appelle Belfégor et a « cinq cent et cinq ans ». Il sait voler mais doit apprendre à cracher du feu. Pour cela, il doit manger un éclair, comme le lui montre son papa. Le problème, c’est que Belfégor a peur de l’orage. Pire encore, un vent violent le projette au sol, dans une forêt aux branchages trop épais pour qu’il puisse s’envoler retrouver son papa. C’est alors qu’il rencontre une famille d’animaux étranges qui disent se nommer des lapins. Ils se rendent à l’orée de la forêt pour assister à un feu d’artifice et proposent à Belfégor de les accompagner.

Bien que l’histoire soit très différente, je pourrais dire de cet album la même chose que pour le précédent (c’est d’ailleurs Laurence Bourguignon qui a fait la traduction française de Petit Dragon) : les dessins et l’histoire sont mignons, les couleurs sont douces et ce petit dragon est bien sympathique et amusant. Personnellement je les aime autant l’un que l’autre. Mais la préférence du principal intéressé allait très clairement à Belfégor, car cet album a l’avantage de réunir deux des sujets qui le fascinaient à l’époque (et le fascinent toujours un peu) : les dragons et les feux d’artifice.

Belfégor et l’orage
Laurence Bourguignon et Vincent Hardy
Mijade

 Pas si fort, Belfégor!

Belfégor a appris à cracher du feu mais il ne sait pas maîtriser la force de sa flamme, ce qui fait qu’il fait plein de bêtises. Son papa va lui apprendre à se contrôler.

On retrouve dans cette suite les mêmes qualités que dans Belfégor et l’orage. L’album est intéressant car il enseigne aux petits qu’il est normal d’être maladroit et qu’ils vont et doivent apprendre à maîtriser leur corps petit à petit, pour être capables de faire de plus en plus de choses par eux-mêmes. En contrepartie, j’ai un peu de mal à comprendre l’utilité d’employer dans un album destiné aux jeunes enfants des termes comme « vaporarium » ou « thermodynamique » et l’ai trouvé un peu difficile, de ce fait.

Contrairement aux deux précédents, cet album a fait un bide total auprès de mon loustic. La raison en est que, au début de l’histoire, Belfégor se fait gronder à cause des bêtises qu’il fait en voulant rendre service ou être gentil, et, comme il est très sensible aux disputes, il n’a pas aimé ça du tout, même si l’histoire se termine bien. L’album n’a donc été lu qu’une ou deux fois avant de finir oublié sur une étagère.

Pas si fort, Belfégor!
Laurence Bourguignon et Vincent Hardy
Mijade

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les lectures de la bestiole (3-4 ans) : premières histoires de dragons

  1. jerome dit :

    L’avantage avec les drazgons c’est que le choix est très très large. Chez moi on donne plutôt dans les princesses, les chevaux ou les chats. Chacun son truc !

  2. Mo' dit :

    C’est vrai ça !! Il n’y a pas que les dinosaures dans la vie… les dragons et les pompiers sont là aussi ^^ On n’a lu qu’un récit de Belfégore, j’avais bien aimé et je ne lui en ai pas pris d’autres ensuite. Je vais le faire découvrir à mon petit bonhomme (car le grand est passé à autre chose)… merci pour le conseil ;)

    • Marie dit :

      Ah, on n’est pas branchés pompiers, ici! Je crois qu’il n’existe que ces deux histoires de Belfégor. En revanche, Laurence Bourguignon a écrit d’autres livres comme « Le poilu, le griffu et le cornu » que le petit a chez son père et qu’il aime beaucoup. Il faut dire qu’il aime beaucoup les monstres, aussi!

  3. Yuko dit :

    Il est pourtant bien mignon ce petit dragon ^^ Ça donne envie de l’adopter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s