Le château des Carpathes

Emotion dans le petit village de Werst : une fumée s’échappe de l’une des tours du château voisin, abandonné depuis des années. La peur s’empare du village : cette fumée ne peut être causée que par des fantômes ou quelque autre créature fantastique. C’est d’autant plus catastrophique que si la nouvelle se répand dans la région que le château est hanté, les voyageurs ne passeront plus par le village, qui risque de dépérir. Les villageois se concertent et parviennent unanimement à la conclusion qu’il faut aller voir sur place ce qui s’y passe. Mais personne ne veut y aller, mis à part un jeune homme courageux, qui s’associe plus ou moins de force le médecin du village, qui avait joué les fanfarons.

Le château des Carpathes m’a fait penser à un roman gothique. Un château en ruines effrayant y est au coeur de l’intrigue. La première moitié repose sur des manifestations fantastiques, la seconde sur une histoire d’amour romantique et tragique. Néanmoins, je ne pense pas spoiler en dévoilant que ce n’est qu’en apparence un conte fantastique et que Jules Verne a en fait choisi d’y faire un usage étonnant d’inventions qui étaient récentes au moment de la publication de son roman (1889). Dès les premières pages du livre, du fait du peu que je connais de Jules Verne, j’étais persuadée que les phénomènes apparemment fantastiques trouveraient une explication scientifique. Néanmoins, j’en ai été un peu déçue. J’aurais préféré qu’il poursuive dans la lignée de la première partie et simplement avoir affaire à une bonne histoire fantastique.

Bien que Jules Verne ne manque pas d’instruire ses lecteurs chaque fois qu’il en a l’occasion, il a écrit là une histoire captivante et enlevée. Ce qui m’a étonnée, c’est qu’on ne peut pas vraiment dire que le roman ait un ou des héros : les personnes au centre de l’action changent au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire. J’ai beaucoup aimé la première moitié du livre, l’évocation des superstitions villageoises et l’atmosphère inquiétante du récit. Et c’est à partir du moment où la rationalité s’introduit dans le roman avec l’apparition d’un personnage que j’ai commencé à trouver l’histoire moins crédible et moins bien construite. J’ai donc terminé sur une petite déception, bien que j’aie, malgré tout, eu du plaisir à le lire.

C’était ma deuxième et dernière participation au challenge Jules Verne d’Isil qui s’achève bientôt.

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Le château des Carpathes

  1. irreguliere dit :

    Je l’ai lu en 4ème… autant dire que ça date !

  2. oh la la il faut que je m’y mette je n’en ai pas lu encore un seul !!! celui-ci était au programme ainsi que les Indes Noires ! je vais en commencer un cette semaine !!

  3. Cess dit :

    Je l’ai lu il y a très longtemps mais j’en ai un super souvenir.

  4. flou dit :

    marrant, mon avis est mitigé aussi… des passages fantastiques sympas en effet, mais à vouloir y introduire trop de leçons scientifiques, Jules Verne fait perdre à l’histoire ce qu’elle avait de prenant… le style en prend un coup et c’est bien dommage…

  5. Gabrielle dit :

    ca me donne envie de le relire… j’avais eu une grosse période Jules Verne quand j’étais ado, je me rappelle aussi avoir eu ce sentiment mitigé mais quand même… :))

  6. jerome dit :

    De Jules Verne, je n’ai lu que Michel Strogoff. Encore un auteur « classique » à rajouter dans mes lectures à venir. Autant je ne te suivrais pas sur Balzac, autant ici, je peux me laisser tenter.

  7. Aaliz dit :

    Ah tiens ! J’avais prévu de le lire pour un challenge Jules Verne aussi (organisé par meldc sur LA et valable jusqu’en mars 2013 … si ça intéresse George ;-) ). En tout cas, ton billet m’encourage dans ce choix !
    Euh… au fait … pour la LC sur Proust, j’ai à peine commencé, je m’en sors pas du tout en ce moment, ça t’ennuie si on repousse la date ? ( demanda-t-elle avec un regard implorant …)

    • Marie dit :

      Ah, je ne savais pas qu’il y avait un autre challenge. Je vais peut-être plutôt continuer Jules Verne à mon rythme. Je me suis déjà inscrite à plein (trop) de challenges et il y en a encore quelques-uns qui me démangent.
      Tu me sauves!!! Je n’arrive pas à trouver le temps de lire et je n’en suis qu’à la page 16! J’allais justement te contacter pour te dire que ça n’allait pas le faire. Quelle date t’arrangerait?

  8. Yuko dit :

    Une lecture vers laquelle je ne serai pas allée spontanément, mais tu as l’air d’avoir apprécié !

  9. mazel dit :

    mon préféré… mais je n’en ai pas lu beaucoup…

  10. Céline dit :

    Je l’ai lu toute petite, mais j’avais adoré… Jules Verne est vraiment l’auteur à mettre entre les mains des enfants.

  11. Yspaddaden dit :

    J’ai lu pas mal de Jules Verne et celui-ci est un de ceux que je préfère, avec « Voyage au centre de la Terre » : pas mal d’action et pas de blabla à n’en plus finir :-)

  12. Ping : Deux ans de vacances | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s