Les lectures de la bestiole (3-4 ans) : les histoires de dinosaures de Jane Yolen et Mark Teague

Jane Yolen, pour les textes, et Mark Teague, pour les dessins, sont les auteurs d’une douzaine de livres mettant en scène des dinosaures, dont malheureusement seulement deux, à ma connaissance, ont été traduits en français.

Je les qualifierais d’albums à visée pédagogique dans la mesure où il visent à inculquer aux enfants soit des notions de bases (chiffres, couleurs…) soit « les bonnes manières », ou tout du moins la façon dont un enfant/dinosaure sage est censé se comporter. Ceux que nous avons à la maison relèvent de cette seconde catégorie et fonctionnent tous sur la même trame : il est d’abord longuement exposé comment il ne faut pas se comporter, puis, plus brièvement, comment doit agir un enfant bien élevé.

Ce qui fait tout le charme de ces albums, c’est que ce sont ici des dinosaures qui font office d’enfants, et que ceux-ci sont représentés à leur véritable échelle ou plus grands que nature pour certains, me semble-t-il. Vous imaginez ce que peut donner un énorme dinosaure dans une chambre d’enfant? D’autant que ces grosses bêtes font plein de bêtises ou sont au contraire beaucoup trop adorables. Les parents, eux, sont des adultes de taille normale, et ils ont souvent l’air pas content! Les images sont également truffées de petits détails amusants : animaux domestiques, doudous, décoration de la chambre, jouets et activités des dinosaures. Pour toutes ces raisons, la bestiole a raffolé de ces albums qui sont un régal d’humour… Je doute en revanche que le message éducatif l’ait beaucoup intéressé!

Nous avons donc les deux albums qui sont traduits en français :

Guéris vite, petit dinosaure!

Que fait un dinosaure quand il est malade? Refuse-t-il de prendre ses médicaments? Jette-t-il des mouchoirs partout? Va-t-il à reculons chez le médecin? Si certaines images m’amusent beaucoup, notamment celle où le médecin cherche dans sa salle d’attente sans le voir un énorme dinosaure hérissé de piquants qui s’est planqué derrière un magazine, cet album me paraît un ton en-dessous des autres.

 

 

Bonne nuit, petit dinosaure!

Celui-ci en revanche me plaît beaucoup, peut-être parce que, le petit étant rarement malade mais ayant toujours plein de choses à faire au moment d’aller se coucher, je me sens plus concernée? Toujours est-il que certaines images me font beaucoup rire, comme une variante de la couverture où j’adore le regard que le tyrannosaure jette à son « père » qui lui signifie qu’il est l’heure d’aller dormir. Notre image préférée est celle où un ankylosaure se précipite sur sa « mère » pour faire une promenade sur son dos. Le jeune homme étant coutumier du fait, on aime bien plaisanter à propos de la tête que je ferais s’il était un ankylosaure.

J’ai écrit les dernières phrases au présent car, si ces petits livres, après avoir été lus et relus, ont été oubliés pendant 2 ans sur les étagères de la bibliothèque, j’ai eu l’idée de les ressortir quand le petit a commencé à lire, pour le motiver en lui procurant quelque chose de facile et amusant pour qu’il s’exerce. Il les a redécouverts à cette occasion et, loin de les trouver bébé comme je le craignais (c’est une tendance chez lui), il en a encore plus apprécié l’humour et les petits détails… à tel point qu’il m’en a demandé un autre. Comme je l’ai indiqué plus haut, il n’y en a à ma connaissance que deux de traduits en français, j’en ai donc bravement commandé un écrit dans la langue de Shakespeare.

 Je dis bravement parce que, si lire un roman ou un essai en anglais ne me pose plus de problème depuis des années, les quelques livres pour jeunes enfants auxquels j’ai dû me frotter (le petit a fait ses deux dernières années de maternelle dans une école bilingue anglais où les cadeaux que les enfants avaient à Noël et en fin d’année étaient des petits livres en anglais) ont été pour moi un vrai cauchemar! En effet, le point commun aux quelques albums que j’ai pu lire est qu’ils étaient relativement en rimes et que les auteurs y jouaient sur les sonorités, ce qui fait qu’ils sont assez amusants à l’oreille… quand on comprend! En effet, ils ont, de ce fait, un vocabulaire riche que ma bestiole aurait été totalement incapable de comprendre si je ne lui avais pas fait la traduction, avec lequel j’ai moi-même bien du mal!

How do dinosaurs eat their food?

Je crois que c’est le pire livre pour enfants en anglais auquel j’ai été confrontée jusqu’à maintenant! Lorsque je l’ai reçu, je me suis empressée de le feuilleter et je me suis aperçue que ça n’allait pas du tout le faire sans préparation. Avant de le présenter au petit, j’ai donc pris le bouquin, sorti mon dico et je me suis préparé des antisèches. Vous savez comment on dit avoir des renvois ou s’agiter sur sa chaise en anglais, vous? Moi, non!

Ce problème mis à part, je crois que c’est celui que je préfère des trois, même s’il est moins soigné au niveau des détails que les deux autres. Tout y passe : refus de manger, jeux avec la nourriture, gamin qui gigote partout au restaurant… et les dinos font même des bêtises qu’un enfant ne pourrait pas faire, comment presser une orange entre ses doigts de pieds! J’ai adoré aussi les dernières pages, dans lesquelles les dinosaures bien élevés mangent avec des couverts qui paraissent ridiculement petits dans leurs grosses pattes, le petit doigt en l’air. Mais il y a une page qui nous fait à chaque fois piquer un fou rire à tous les deux. Elle montre un herbivore à long cou, assis à table les bras croisés et dont la tête, à l’autre bout de la cuisine, est juste à côté de la maman qui tend une assiette sur laquelle le dinosaure jette un regard furibard.

Si vous avez des petits amateurs de dinosaures, je ne saurais donc trop vous recommander cette collection… qui me permet d’attaquer doucement le Défi Lire en anglais de Missbouquinaix!

 

Publicités
Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Les lectures de la bestiole (3-4 ans) : les histoires de dinosaures de Jane Yolen et Mark Teague

  1. Ils ont vraiment l’air super ces albums ! et bravo pour les avoir attaqués en anglais, ce n’est pas toujours évident, même pour les livres pour enfants ! :)

  2. Ping : Défi Lire en anglais : I read in English ! « Le Blog des Livres qui Rêvent …

  3. jerome dit :

    Je n’ai pas de fans de dinosaures à la maison mais je sais à qui je vais m’empresser de conseiller ces titres. Merci pour la découverte !

  4. Mo' dit :

    Pas d’amateur de livres en anglais chez moi. Trop tôt surement et… je suis également très mal préparée ^^
    Je note cependant « Bonne nuit, petit dinosaure ». Ce que tu en dis me plait pour mon petit Lutin. Je testerais avec son grand frère quand il se lancera dans l’apprentissage de la lecture (car lui aussi est dans une période où il rejette ce qu’il avait pu aimer quand il était « plus jeune »)

    • Marie dit :

      Le mien n’est partant pour l’anglais que dans la mesure où je fais la traduction… ce qui est parfois laborieux! Il commence à revenir un peu de cette phase de rejet et prend plaisir en ce moment à redécouvrir certains trucs qui lui plaisait quant il était « petit » (ça me fait toujours rire quand il dit ça), ce qui est plutôt bien.
      Je serai curieuse de savoir ce qu’on en aura dit chez toi si tu te laisses tenter.

  5. Ping : Suite du point au 13 juillet : une semaine de lecture de la bestiole (1/2) | Et puis…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s