Les trois mousquetaires – adaptation de Frédéric Maupomé et Fabrice Turrier

Je poursuis mon tour d’horizon des adaptations illustrées des Trois mousquetaires. Je rédigerai une petite note de synthèse lorsque je l’aurai terminé. Pour mieux tester celle-ci, j’ai réquisitionné une pauvre victime innocente : ma bestiole, à qui j’ai, pour une fois, miraculeusement réussi à tirer quelques vers du nez!

Donc, il a qualifié les dessins de bizarres mais  il les a bien aimés. Il trouve l’album, je cite, « impressionnant parce qu’il y a des batailles ». En revanche, ce qui l’a dérangé, c’est qu’il aurait voulu que d’Artagnan soit mousquetaire tout de suite… mais on peut difficilement intenter un procès à Alexandre Dumas pour ça! Le verdict final est que l’album est, je cite toujours, « cool ». Néanmoins, je le soupçonne de fayoter un peu. En effet, on a lu ce livre en guise d’histoire du soir, et il m’en a réclamé un deuxième, ce qu’il ne fait, en général, que quand la lecture du jour (enfin, du soir) l’a laissé sur sa faim. Je pense donc que son appréciation générale est plus mitigée qu’il n’a bien voulu le dire… Conclusion : c’est pas demain la veille que je vais pouvoir tenir un blog à 4 mains!

Pour ma part, jai été tentée par cet album tant parce que j’avais envie de donner un premier aperçu de ce roman qui a tellement compté pour moi depuis mon adolescence à mon loustic, que parce que j’étais curieuse de voir comment on pouvait résumer et simplifier un tel pavé en une petite trentaine de pages abondamment illustrées! Je trouve que Frédéric Maupomé s’est très honorablement sorti de cet exercice difficile.

Il n’a retenu du roman que deux épisodes : la rencontre entre d’Artagnan et les trois mousquetaires et l’expédition en Angleterre pour récupérer les ferrets d’Anne d’Autriche. Il a fait de ces deux épisodes un résumé extrêmement synthétique, forcément, qu’il a un peu arrangé. Les modifications apportées répondent à différents objectifs, qui font qu’elles se justifient aisément :
– suppression de tout ce qui est trop compliqué ou scabreux ou impliquerait de longs développements explicatifs
– ajout d’explications : par exemple, une page explique pourquoi les duels sont interdits par le roi
– ajout de détails terre à terre parlant aux enfants
– ajout de traits d’humour
En dépit de ce traitement, l’histoire est fluide et cohérente et remplit son objectif : rendre le roman accessible aux enfants… à partir de 5-6 ans, je dirais. Avant ce serait trop juste.

J’ai eu néanmoins l’impression que l’humour, avec mon loustic, tombait un peu à plat, ce qui pourrait expliquer sa réaction mitigée. Ainsi, la première page narre le départ de d’Artagnan de son Béarn natal et le décrit comme très bagarreur. Le but est clairement humoristique car l’image montre des hommes évanouis et avec des yeux au beurre noir empilés les uns sur les autres (un peu comme les romains dans Astérix) et le texte précise que, de ce fait, « le voyage fut un peu plus long que prévu ». Cependant, la réaction de ma bestiole a été de me demander si d’Artagnan était un méchant. Autre exemple : on peut lire plus loin que le cardinal de Richelieu « trouvait qu’une Autrichienne espagnole amoureuse d’un Anglais, ça faisait un peu beaucoup sur le trône de France. » Moi, ça m’a fait sourire, mais lui est resté de marbre et je ne suis pas sûre qu’il ait tout saisi.

En résumé, je dirais que les points forts de l’album sont qu’il permet une première approche de l’histoire des Trois mousquetaires accessibles aux petits et adaptée à leur goût, et qu’il est d’un abord facile parce qu’il y a beaucoup de bagarres et que le récit est plein d’humour. Néanmoins, l’accueil qu’il a reçu chez moi est un peu mitigé. Mais les enfants ayant des goûts et sensibilités tellement différents, je ne peux que vous encourager à vous faire votre propre opinion.

Et cette lecture m’aura permis de faire comprendre au loustic pourquoi la maîtresse d’école du héros de cette nouvelle série qu’il apprécie beaucoup, Théodore et ses 13 fantômes, qui s’appelle Mme Detargnan, est surnommée d’Artagnan par ses élèves!

Cette lecture s’inscrit dans le cadre du challenge Alexandre Dumas d’Ankya.

 

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Les trois mousquetaires – adaptation de Frédéric Maupomé et Fabrice Turrier

  1. J’aime bien quand des livres se répondent et que l’on peut expliquer des allusions à nous loustics !

  2. jerome dit :

    La couverture laisse présager des illustrations très sympa. Et comme tu dis pour une première approche de l’oeuvre, ce titre semble idéal. Je pourrais tenter le coup à la maison même si ça manque de fées et de poneys (remarque il doit forcément y avoir des chevaux, non ?).

    • Marie dit :

      On voit quelque chevaux, mais il n’est même pas fait allusion à la couleur bouton d’or du bidet de d’Artagnan. Je suis très déçue! :-)

  3. Mo' dit :

    :lol:
    T’es dur avec ta bestiole !! Laisses-lui peut-être deux ou trois chroniques et tu vas voir… il va y prendre gout :P En tout cas, je vais parler de tout cela au Lutin ! D’autant que Maupomé est un des auteurs d’Anuki (c’est un argument de poids pour le Lutin ^^)

    • Marie dit :

      J’aimerais bien qu’il y prenne goût, mais je ne lui sens pas du tout une âme de chroniqueur littéraire pour le moment! En revanche, il m’a demandé de poster quelques petits films qu’il a faits de certains de ses jouets sur Youtube et, comme son père est d’accord, ça va être l’une de mes missions pour les vacances. Youpi! :-( :-D
      Ah! Anuki!!! Je l’ai feuilleté l’autre jour en librairie mais, une fois rentrée à la maison, j’ai été infoutue de me souvenir du titre pour le rajouter dans ma liste et depuis je cherchais en vain. Merci! Il me semble que c’est chez toi que je l’avais découvert en plus, ou alors ma mémoire de poisson rouge m’induit encore en erreur…

      • Mo' dit :

        Possible que ce soit chez moi que tu l’ais vu, sachant que Jérôme n’est pas en reste non plus pour le conseiller ^^ Le tome 2 sort le mois prochain ;)

        • Marie dit :

          Merci de l’info! Je vais déjà commencer par le tome 1. Il ne s’est jamais encore essayé à une BD « sans paroles » et je me demande comment il va réagir..

  4. Yspaddaden dit :

    Un tel pavé en si peu de pages, c’est quand même difficile…

    • Marie dit :

      Oui, c’est pour ça que je suis impressionnée du résultat. Après, je ne pense pas que l’album ait d’autre ambition que de donner une première approche de l’histoire aux jeunes enfants.

  5. Ping : Книги для детей и родителей − Les trois mousquetaires. Книга для чтения на французском языке для 9-11 классов средней школы читать, купить ,смотреть о

  6. Ping : Synthèse de mes lectures autour des Trois mousquetaires | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s