La bibliothèque d’un petit lecteur – Les petits monstres – t1 Embrouilles et dragons

Pour mon prochain billet de littérature jeunesse, j’avais  prévu qu’il soit question de fantômes, mais un incident m’a poussée à changer de programme et à parler, à la place, de ce livre… qui n’est après tout pas si éloigné de mon intention initiale puisque l’un des personnages est un fantôme. En effet, dans un moment de colère, le jeune homme a déchiré la couverture du livre. Je l’ai obligé à la recoller du mieux qu’il pouvait, mais le résultat est tellement pitoyable que je pense que je vais le mettre à la poubelle, car ça me fait mal au coeur de voir un livre dans cet état.

Les petits monstres est une nouvelle série publiée chez Castor Poche, dont les deux premiers tomes, Embrouilles et dragons et Le rire du vampire ont paru le mois dernier. La bestiole étant très intéressé par les créatures fantastiques et en dépit des quelques réticences de George, grâce à qui j’ai découvert la série, j’ai pris le premier tome pour voir.

Comme dans les autres séries Castor Poche, on trouve à l’intérieur de la couverture une rapide présentation des personnages principaux et l’explication de quelques termes compliqués. En tête de chaque chapitre, une courte phrase résume les événements qui se sont déroulés auparavant. Les chapitres sont courts, aérés et entrecoupés de nombreuses illustrations. La collection est donc bien pensée pour les jeunes lecteurs, qui peuvent facilement interrompre leur lecture à la fin d’un chapitre s’ils fatiguent. Je m’aperçois que le quatrième de couverture indique que la série est destinée aux enfants à partir de 8 ans, ce qui m’étonne un peu car je trouve l’histoire assez enfantine.

La série met en scène quatre enfants qui demeurent ensemble dans un sombre manoir : une petite vampire, un fantôme, un squelette et un démon. Leur institutrice – une momie – leur a demandé de préparer un exposé à propos d’un objet insolite, et les enfants sèchent lamentablement, jusqu’au moment où ils découvrent par hasard ce qu’ils croient être un oeuf de dragon. Pour rendre leur découverte plus intéressante, le petit fantôme invente autour de l’oeuf une histoire abracadabrante, qui va attirer aux enfants beaucoup d’ennuis et les conduire chacun leur tour à mentir.

J’ai, bien évidemment, grondé pour son méfait le jeune homme qui s’est attiré quelques punitions aujourd’hui mais, comme c’est la première fois qu’il traite ainsi un livre, lui qui, même petit, en a toujours pris soin, j’ai cherché à creuser, soupçonnant que ce n’était pas par hasard si c’etait ce livre qui avait fait les frais de sa colère (motivée par le fait qu’il ne trouvait pas de matériel adéquat pour fabriquer une couverture pour sa dernière bande dessinée…). Ca a donné lieu à une petite discussion à propos de ce livre que j’ai personnellement appréciée, même si lui se demandait si c’était du lard ou du cochon et était plutôt penaud.

Comme je l’avais soupçonné, bien qu’il ait eu l’air intéressé lorsqu’on (moi beaucoup, lui un peu) a lu le livre, il ne l’a pas tellement aimé. La première raison est que les petits héros ont beaucoup plus l’air d’enfants que de créatures fantastiques. La petite vampire est très mignonne, mais à moins de bien chercher ses crocs, on ne voit pas vraiment que c’est une vampire. Le fantôme vole et a un vague halo autour de lui mais ne ressemble pas vraiment à un fantôme. Bref, j’avais senti lors de la lecture du livre qu’il était déçu sur ce point, mais je croyais que les apparitions dans l’histoire de dragons avaient compensé. Visiblement il n’en est rien. Quant à l’histoire, il n’est pas plus emballé, il m’a dit qu’elle n’était ni très intéressante, ni très drôle.

Même si je ne suis pas focalisée sur l’humour comme lui, je partage relativement son sentiment et j’ai moi aussi été déçue en découvrant le livre.  Pour ma part, j’ai regretté le manque d’originalité de l’histoire. C’est une banale histoire d’écoliers, qui a été transposée dans un univers fantastique pour être plus attrayante. S’il y a quelques rebondissements qui se veulent palpitants, ils me font, là encore, essentiellement l’effet d’être un habillage. Telle que je la perçois, l’histoire me semble plutôt être un conte moral destiné à montrer que ce n’est pas bien de mentir et que ça attire un tas d’ennuis qu’à raconter une aventure qui fait rêver. Bien que je regrette d’avoir fait un flop, je dois dire que je suis assez contente de voir que ma bestiole a eu le même ressenti que moi, même s’il a eu du mal à trouver des mots pour l’exprimer.

Les petits monstres
tome 1 – Embrouilles et dragons
Fabrice Colin et Gérard Guerlais
Editions Flammarion
Collection Castor Poche cadet

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La bibliothèque d’un petit lecteur – Les petits monstres – t1 Embrouilles et dragons

  1. je constate que nous avons le même avis sur ce petit livre mais ton avis est plus fouillé que le mien et je le trouve nettement plus intéressant notamment quand tu constates cette simple transposition et ce manque d’évasion, tu as su dire que ce qui finalement m’a gêné dans ce livre ! comme toi je trouve que ce livre est plus à la portée de jeunes lecteurs de CP plutôt que de lecteurs de CE2 !

    • Marie dit :

      J’ai relu ton avis après avoir écrit le mien et j’ai été étonnée parce que, dans mon souvenir, je croyais à tort qu’il était plus positif. Au final, je dirais que mon avis est plus rentre-dedans et le tien est plus poli, mais au fond on dit à peu près la même chose.

  2. jerome dit :

    Il y a tellement de petites collections de ce genre, c’est difficile de faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Chez moi, pendant les vacances, ma petite dernière (en CP) à découvert la série des Mlle Zazie (notamment avec le célèbre Mlle Zazie a-t-elle un zizi ?) et elle a adoré. Je me suis donc empressé de lui en acheter d’autres^^

    • Marie dit :

      Oui, on tatonne forcément. C’est pour ça que j’aime bien piocher des avis chez les autres. :-)
      J’ai déjà eu l’occasion de feuilleter un Melle Zazie en librairie, je n’ai pas l’impression que ce soit tellement le style de mon fils. En revanche, il aimait beaucoup Zazie la petite sorcière quand il était plus petit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s