Un été de lecture – point au 10 août

Me voici de retour de Saône et Loire, où nous avons déniché un nouveau coin de paradis vert où il fait bon bouquiner. Encore une adresse qui va s’ajouter à celles des endroits où nous aimons retourner de temps à autre. Le seul souci avec les vacances, c’est qu’il faut défaire les valises au retour. Quand je regarde l’amas entassé à coté de moi, je déprime!

Au cours de cette semaine, j’ai, tout d’abord, comme prévu, terminé ma série en cours :

Inheritance : J’ai passé près de 2 semaines à me palucher les 1 600 pages des deux derniers tomes d’Eragon, laborieusement au début, de plus en plus scotchée au bouquin au fur et à mesure que j’approchais du dénouement et je termine sur une affreuse déception! Certes, la fin était annoncée dès le premier tome par une devineresse et, certes, elle est logique, mais, bon sang, qu’est-ce que ça se termine mal!!! En toute objectivité, j’ai trouvé le quatrième tome bien meilleur que le troisième, et j’ai retrouvé à le lire le plaisir de lecture que j’avais connu avec les deux premiers. N’empêche que ce n’est pas du tout comme ça que je voulais que ça se termine!

 

Le monde d’Ulysse : Je peux être quelqu’un de très discipliné , voire de maniaque, et, à d’autres moments, sombrer dans l’anarchie. Ayant toujours un retard monstrueux dans mes billets, je m’étais promis, pour cette semaine, de continuer à me cantonner à des livres que je ne chroniquerai pas ou de débuter des lectures de longue haleine. Oui, mais voilà… Dès l’instant où je suis tombée sur le challenge Mythes et légendes de Céline, il y a quelques mois, j’ai eu envie de relire Le monde d’Ulysse, que j’avais beaucoup apprécié dans ma jeunesse. Cette envie de relecture me démangeant de plus en plus, je l’ai glissé au dernier moment dans ma valise, au mépris de mon planning, et me suis jetée dessus à peine Inheritance fini. Je vous en dirai plus quand je rédigerai mon billet… un jour… J’ai tellement de retard que je n’ose plus donner de date, mais, vu que le livre semble actuellement épuisé, il n’y a pas non plus une extrême urgence dans le cas présent!

Mirai Nikki – tome 1 : J’essaie de m’en tenir à un quota de séries mangas en cours, en dépit, là encore, de quelques débordements. Ainsi, comme j’ai terminé dernièrement Ma copine est fan de yaoi, je me suis autorisée à démarrer une nouvelle série. Il s’agit donc de celle-ci. Compte tenu de la taille de ma LAL, le qualificatif « nouvelle » est avec moi très relatif, puisque ce premier tome est sorti il y a déjà 3 ans!

Le héros de cette série est un collégien qui se contente d’être spectateur de sa propre vie et de consigner tout ce qu’il observe dans le journal qu’il tient sur son téléphone portable. Un jour, son journal se met à annoncer le futur. Il est entré dans un jeu dans lequel le but est d’éliminer les autres joueurs. Si son téléphone est détruit, il meurt.

L’idée de départ me plaît bien, mais je suis moyennement convaincue par la façon dont le mangaka semble vouloir la traiter. Je vais prendre le deuxième tome pour voir comment ça évolue et me faire une idée plus précise mais, à la lecture de ce premier tome, je n’ai pas excessivement envie de poursuivre la série.

Les Capétiens – histoire et dictionnaire (987 – 1328) : Plutôt que d’attaquer un nouveau livre pour le dernier jour de vacances qui me restait, j’ai préféré avancer dans un de ceux que j’avais en cours. Je me suis donc plongée dans le règne de Louis VI le gros… Pour ceux de ma génération, il s’agit du roi du film Les visiteurs!

En lisant le passage consacré à ses années de jeunesse, je me suis, une fois de plus, demandé pourquoi les romanciers, guides touristiques, …, se croient si souvent obligés de raconter des anecdotes absurdes (et fausses!) ou d’inventer n’importe quoi pour intéresser les gens, alors qu’il y a une telle matière romanesque inexploitée dans l’histoire!

Je ne connaissais que peu Louis VI. Je savais que son père, Philippe Ier, avait répudié sa mère pour épouser Bertrade de Montfort, qu’il avait prise à son époux, le comte d’Anjou (ce qui lui valut d’être excommunié). Et je savais que Philippe Ier avait eu deux autres fils avec Bertrade de Montfort. J’ignorais, en revanche, que celle-ci s’était comportée en véritable marâtre pour le pauvre futur Louis VI. Elle essaya d’abord de l’éloigner de la cour. Ensuite, Louis étant allé passer un hiver à la cour d’Angleterre, elle tenta de convaincre le roi d’Angleterre de le garder prisonnier. Nouvel échec. Elle passa donc ensuite à la méthode forte : elle essaya de le faire assassiner, puis de le faire empoisonner. Tout échoua et Philippe Ier, à la fin de sa vie, associa Louis à son règne et le conserva comme héritier. A la mort de Philippe Ier, Bertrade risqua une dernière tentative : elle voulut liguer quelques seigneurs contre Louis, afin que son propre fils, Philippe de Mantes, accède au trône. Elle échoua une fois de plus. Néanmoins, pour asseoir sa légitimité, Louis s’empressa, son père à peine enterré, de se faire sacrer dans la cathédrale la plus proche, ce qui fait qu’il est l’un des rares rois de France à n’avoir pas été sacré à Reims.

Bilan de la semaine
Inheritance : p 346 -> p 860 : 515 p
Le monde d’Ulysse : 245 p
Les Capétiens – histoire et dictionnaire (987 – 1328) : p 157 -> p 190 : 34 p
soit un total de : 794 pages
+ 1 manga

Bilan cumulé depuis le 1er juin
4 359 + 794 pages = 5 153 p
auxquelles s’ajoutent 1 080 p de BD et 23 + 1 = 24 mangas
Eragon a eu au moins ceci de bon que je suis plutôt contente des chiffres de ces deux dernières semaines!

Cet article, publié dans Lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un été de lecture – point au 10 août

  1. George dit :

    Bravo !!! le livre sur Ulysse a l’air bien tenté et celui que les Capétiens aussi, mais j’ai de plus en plus de mal à lire autre chose que des romans !

    • Marie dit :

      Ca me manquait de plus en plus de ne quasiment plus lire d’essai et, plus j’en lis, plus j’ai envie d’en lire. Le seul souci, c’est que j’avance beaucoup moins vite dans les essais que dans les romans.

  2. Sharon dit :

    J’ai emprunté le tome 4 d’Eragon à la bibli. Je n’ai toujours pas lu le 3. Je manque cruellement de motivation.

  3. Mo' dit :

    « Mirai Nikki », je vais voir avec ton avis sur le tome 2 mais ton pitch me donne envie.
    Bon retour Madame :)

    • Marie dit :

      Je crois qu’il y a deux mangas de séries que je suis qui doivent sortir à la fin de la semaine. J’en profiterai pour voir si je peux trouver le tome 2.
      Merci madame! :-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s