Canaletto et Canaletto

Deux expositions sont actuellement consacrées à Paris à Canaletto. Giovanni Antonio Canal (1697-1768) est un peintre vénitien célèbre pour ses vedute, c’est à dire des vues de sa ville natale. Il eut beaucoup de succès auprès des riches touristes anglais de son époque, ce qui lui valut de nombreuses commandes.

Les deux expositions se complètent, car elles abordent son oeuvre sous deux angles différents. L’une comme l’autre sont très belles et, dans toutes deux, les tableaux bénéficient d’un bon éclairage (qualité pas assez courante qui, je trouve, mérite d’être signalée!). Autre point commun : le rapprochement de vues proches, quelles soient de peintres différents et/ou de différentes époques. J’ai bien aimé, car cela permet de voir les évolutions, les éléments réutilisés d’un tableau à l’autre ou modifiés, les angles un peu différents, et, dans certains cas, en collant deux ou trois tableaux mentalement, de se représenter un panorama plus large et d’avoir le sentiment de se repérer un peu dans la ville.

Elles présentent également de nombreuses différences, qui font que j’en suis ressortie avec des impressions très différentes.

Musée Jacquemart-André – Canaletto – Guardi

Celle-ci s’intéresse non seulement à Canaletto, mais également aux autres peintres de vedute. Comme le titre de l’exposition l’indique, Francesco Guardi (1712-1793) est le plus représenté, mais on peut y voir également notamment quelques toiles de Bernardo Bellotto (1722-1780), neveu et élève de Canaletto.

Les toiles présentées couvrent une large période allant de 1720 à 1780, ce qui permet de voir l’évolution des styles des peintres.

Les expositions temporaires du musée Jacquemart-André se tiennent toujours dans 8 salles qui sont petites et très souvent – leurs expositions étant généralement très intéressantes – bondées. De ce fait, c’est insupportable. Comment réussir à se concentrer suffisamment pour regarder vraiment un tableau et tenter de ressentir quelque chose en le regardant quand on est en permanence bousculé et compressé? Surtout qu’en plus il y a le bruit. On entend les audioguides des voisins comme si on les avait sur les oreilles. En permanence, on est cerné par 4 personnes munies d’audioguides émettant le même commentaire, mais à 4 stades différents, par des gens qui jugent utiles de faire profiter tout le monde de leurs remarques édifiantes à propos des tableaux ou du résumé du dernier épisode de Desperate housewives. Sans parler de la porte des toilettes, qui donne sur la 6ème ou 7ème salle, et qui s’ouvre et se ferme constamment dans un grincement affreusement crispant. C’est un cauchemar. Je suis ressortie de l’exposition complètement sur les nerfs, en ayant l’impression d’avoir aperçu mais de n’avoir rien vu réellement. Ce n’est malheureusement pas la première fois que je ressors d’une exposition dans ce musée frustrée de ne pas avoir pu voir les oeuvres dans de bonnes conditions et de ne pas avoir été capable de leur accorder l’attention qu’elles auraient mérité. J’y suis pourtant cette fois allée un matin en cours de semaine. Je ne sais pas s’il existe un créneau propice pour s’y rendre.

Musée Maillol – Canaletto à Venise

Cette deuxième exposition est exclusivement consacrée à Canaletto. Ce qui constitue à mes yeux son point fort, c’est qu’on y apprend comment il travaillait. Le peintre utilisait ce qu’on appelle une camera obscura, qu’il emmenait partout avec lui, y compris en bateau. C’est un système qui projette sur un support (une feuille de papier, par exemple), à l’envers, ce qui se trouve à l’extérieur, en renvoyant les rayons lumineux. Le musée en présente un exemplaire à l’intérieur duquel on peut regarder. On peut voir également un carnet et des croquis de Canaletto, qui montrent comment il travaillait : il lui est arrivé de réaliser des toiles à partir de dessins faits des années plus tôt, en changeant seulement quelques éléments du décor. J’ai d’autant plus apprécié d’apprendre tout cela que, si j’ai été intéressée de découvrir des peintres que je ne connaissais pas grâce à l’exposition du musée Jacquemart-André, c’est à Canaletto que va, sans l’ombre d’une hésitation, ma préférence.

Là aussi, les salles étaient bien remplies. Néanmoins elles sont plus grandes et, surtout à l’étage, en patientant ou en m’arrêtant devant les tableaux d’une salle dans le désordre ou de façon aléatoire, il m’a été possible d’avoir quelques moments seule, ou peu s’en faut, devant presque chaque tableau. Par ailleurs, détail non négligeable, les audioguides sont ici silencieux, à moins d’être tout à côté de la personne qui les écoute. J’ai donc pu profiter beaucoup plus sereinement des oeuvres exposées et les regarder à loisir.

Pour toutes ces raisons, s’il fallait choisir une exposition parmi les deux, ce serait pour moi sans hésitation celle du musée Maillol.

Canaletto – Guardi
jusqu’au 14 janvier 2013
Musée Jacquemart-André
158 bd Haussmann
75008 Paris
10h-18h (jusqu’à 21h les lundis et samedis)
http://canaletto-guardi.com/fr/home-canaletto

Canaletto à Venise
jusqu’au 10 février 2013
Musée Maillol
61 rue de Grenelle
75007 Paris
10h30-19h (le vendredi jusqu’à 21h30)
http://www.museemaillol.com/

Cet article, publié dans Sorties culturelles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Canaletto et Canaletto

  1. estellecalim dit :

    Assurément, j’irai à l’expo maillol qui est à coté de mon bureau :)
    Mais je suis bien d’accord avec toi, l’éclairage, c’est important, et je rale souvent quand il y a des reflets sur les tableaux !

    • Marie dit :

      C’est vrai que tu as la chance de travailler dans un quartier chouette.
      Oui, ça semble tout bête, mais il y a des reflets sur les tableaux dans pas mal de musées en fin de compte.

  2. J’en ai entendu parler le week-end dernier dans une émission télé que j’aime beaucoup « ça balance à Paris » et ton billet me donne encore plus envie, ça tombe bien je suis en manque d’expo !

    • Marie dit :

      Je n’ai pas la télé, je ne connais pas cette émission. Il y a l’embarras du choix au niveau des expos en ce moment. Il y en a plein qui viennent de démarrer ou qui vont démarrer qui me tentent.

  3. Sharon dit :

    Merci pour les infos.
    Ce sera pour les vacances de la Toussaint.

    • Marie dit :

      De rien. Je viens de réaliser, grâce à ton commentaire, que tu as changé d’adresse de blog. Je m’étonnais de ne plus voir de billets de toi sur Hellocon, maintenant je comprends pourquoi!

  4. jerome dit :

    Si je n’avais qu’une expo à voir cette automne, ce serait celle d’Edward Hopper. J’adore !

  5. kroustik dit :

    Je suis contente de lire ton avis car j’hésite à faire le déplacement jusque Paris. J’ai vu l’expo sur les Frères Caillebotte au Musée Jacquemart-André dans les mêmes circonstances que toi (foule, file épuisante avant d’entrer, espace trop petits, bruits de gens qui sont là pour pouvoir dire qu’ils y étaient, porte des toilettes, etc.) Bémol cependant, il faut absolument s’arrêter sur la collection permanente de ce musée qui détient de vrais chefs d’œuvres (notamment Rembrandt) de ce Musée victime de son succès je pense, car le concept de la visite est bien pensé au départ. Et l’Hôtel en lui-même vaut le détour…Je vais me renseigner du coté du Musée Maillol en suivant ton avis afin de me faire le mien ;)

    • Marie dit :

      J’avais vu aussi l’expo sur les frères Caillebotte et je crois que des expos que j’ai vus au musée Jacquemart-André, c’est celle où j’ai été le moins compressée!
      Je ne pense avoir vu qu’une partie de leur collection permanente, qui contient effectivement de très belles choses. En bonne parisienne, je me limite trop souvent aux expositions temporaires, me disant toujours que j’aurai le temps de visiter ce qui ne bouge pas plus tard, ce qui fait que je connais en fait très mal la ville!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s