Journal de lecture – 24/12/12 – 06/01/13

La tradition aurait voulu que je fasse un arrêté de mes lectures au 31 décembre et que j’en profite pour faire un retour sur l’année écoulée. Mais je n’ai pas eu le temps de le faire et maintenant ça ferait un peu réchauffé… et puis de toute façon j’ai toujours eu un problème avec les traditions. J’ai donc, cette fois encore, choisi de faire un point sur mes lectures à une date biscornue. On verra bien quand me prendra l’envie de faire le prochain!

En guise de retour sur l’année 2012, je me bornerai à dire que j’ai lu 67 livres. C’est bien moins que je n’espérais, et ça en fait seulement 2 de plus que l’année dernière, alors que j’ai passé 6 mois à glander à la maison au lieu de bosser jours et nuits comme les années précédentes!

Ce qui me console néanmoins, c’est que certains de ces livres étaient très gros, et pas forcément en français et que d’autres n’étaient pas d’un abord facile. Je suis également contente d’avoir terminé ou repris des livres entamés depuis plusieurs années et recommencé à lire – un peu – des essais historiques. Et puis je me dis que si j’arrivais à dépasser les 100 livres à l’année quand j’étais étudiante, je ne lisais pas alors de BDs et de mangas comme maintenant. Et que, pour être juste, il faudrait que j’ajoute aussi tous les livres que je lis à la bestiole, qui sont maintenant principalement des romans de 100 à 150 pages. Je me dis donc au final que ce n’est pas si mal… et me refuse à tout pronostic pour 2013, puisque je projette de créer ma société avant la fin du mois ou, au pire, le mois prochain.

Ayant distribué mes cadeaux de Noël, j’ai pu reconcentrer mes lectures sur mes challenges à terminer. Il me restait :
– à lire pour le 31/12/12 :
* Les druides – 120 pages lues sur 380
* Hésiode – environ 400 pages – pas commencé au 24/12/12
– à lire pour le 04/01/13 :
Life of Pi – 210 pages lues sur environ 400

J’ai repris en priorité Les druides. Ma lecture a été néanmoins perturbée par un cours voyage à Londres avec la bestiole qui m’a laissé assez peu de loisir : en rentrant le soir, j’avais plus envie de m’écrouler que de lire!

417e7GrdqPL__SL500_AA300_J’avais glissé dans mes bagages Chaleur du sang, que je trainais dans mon sac depuis déjà quelques semaines, et dont j’avais déjà lu l’introduction. Le livre compte à peine 150 pages. Les chapitres sont assez courts et la mise en page aérées. J’ai donc pu le lire très vite : j’en ai lu l’essentiel dans le voyage retour en train et l’ai fini le soir même, le vendredi 28 décembre.

 

 

J’ai fini Les druides le lendemain, et ai aussitôt embrayé sur Hésiode, même si je me rendais bien compte que je ne pourrais pas le finir en deux jours. J’aurais pu le laisser tomber et me concentrer sur Life of Pi, que j’aurais pu facilement finir dans les temps, s’il ne m’était pas tombé dessus un élément perturbateur imprévu.

Il m’arrive régulièrement d’être prise d’engouements soudains pour les trucs les plus divers. Ces engouements peuvent virer à l’obsession jusqu’à ce que j’aie épuisé le sujet à fond. Dans ces cas-là, je sais d’expérience qu’il est bien plus efficace, pour me débarrasser d’une marotte et revenir rapidement à la normale, d’y succomber et de me lancer à fond dedans que de tenter d’y résister.

Tout a commencé par hasard : en me promenant sur le net, je suis tombée sur le lien d’une vidéo humoristique sur les jeux de rôles qui m’a tout à coup fait penser qu’il y avait bien longtemps que je me promettais de jeter un oeil à la websérie Noob. J’ai regardé le premier épisode… et je me suis retrouvée pendant 3 ou 4 jours à n’avoir qu’une envie : en voir plus. J’ai même contaminé la bestiole, qui a regardé aussi une bonne partie des épisodes. J’ai ainsi enchaîné les 4 saisons, les épisodes bonus et les making of. J’ai très très envie de lire les romans là maintenant tout de suite, même si j’ai vu des commentaires se plaignant de leur pauvreté littéraire. Après tout, les grosses failles du scénario ne m’ont pas dérangée, alors… Il n’est pas exclu non plus que je m’intéresse dans le futur à l’adaptation en BD de la série. J’ai bien commencé à lire en librairie, à Noël, le premier tome du Donjon de Naheulbeuk pendant que j’attendais une amie occupée à dévaliser le rayon manga! Et j’ai même momentanément abandonné Civilization sur ma DS pour ressortir un Dragon quest que j’avais à peine commencé. Néanmoins, depuis 2 jours, ça va beaucoup mieux. Je n’ai pas réussi à boucler mes challenges en temps, mais j’ai au moins réussi à reprendre mes lectures et finir les livres. J’ai terminé Hésiode le 3 janvier et Life of Pi, laborieusement, le lendemain.

41ME8J5hoiL__SL500_AA300_Toujours très optimiste en matière de lecture, j’avais voulu glisser dans mes bagages pour Londres un deuxième livre facile à lire, peu épais et pas trop littéraire (difficile de lire autre chose avec une bestiole dans les parages). En descendant du regard ma PAL, je m’étais arrêtée sur Prodigieuses créatures, acheté sur un coup de tête en vacances, à l’été 2011. Je suis souvent assez dubitative à propos des livres dont tout le monde parle et je ne m’étais pas intéressée à celui-ci jusqu’à ce que j’apprenne, en lisant un article de blog, qu’il racontait l’histoire de deux femmes qui s’étaient consacrées à la recherche de reptiles marins préhistoriques. Par une de ces curieuses coïncidences qui m’arrivent très souvent, lorsque j’ai emmené la bestiole au Natural history museum, pour lui montrer la galerie consacrée aux dinosaures, nous avons traversé sur notre chemin la galerie dédiée à ces reptiles marins, et je suis tombée en arrêt devant le portrait et la courte biographie de Mary Anning, dont il était dit qu’elle a découvert un squelette d’ichtyosaure à l’âge de 11 ans et a, de ce moment, consacré sa vie à la recherche de fossiles. De retour à l’hôtel, je me suis précipitée sur Prodigieuses créatures et y ai, évidemment, lu le nom de Mary Anning sur le quatrième de couverture. Depuis ce moment, j’ai trépigné pour le lire et il m’a fallu beaucoup de volonté pour finir Life of Pi avant. Je l’ai enfin commencé hier soir et je pense qu’il va faire long feu : j’en ai déjà lu 160 pages. Je n’ai pas manqué de remarquer que le livre se termine sur une courte bibliographie. Après avoir rêvé avec le roman, j’aurai, forcément, envie d’apprendre, et je sens que j’y trouverai encore matière à rallonger ma titanesque LAL.

Et après? Avec un SP, deux LC, et des lectures pour mes autres challenges en cours, sans compte le tome 13 de Bakuman, le tome 3 de De cape et de crocs… et le tome 5 de Thermae Romae qui sort dans une dizaine de jours, le mois de janvier risque d’être encore bien chargé!

Cet article, publié dans Lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Journal de lecture – 24/12/12 – 06/01/13

  1. Beau copte-rendu ! moi aussi j’ai mis de côté « Prodigieuses créatures » malgré les bons billets lus sur ce roman. J’aime les coïncidences comme celle que tu racontes et qui nous poussent irrépressiblement à nous plonger dans un livre, quel bonheur alors de l’avoir sous la main.
    J’ai découvert récemment que mon homme avait dans sa bibliothèque de Cape et de crocs j’ai très envie de le lire aussi !
    Pour moi aussi le mois de janvier va être bien rempli !
    Tu montes ta boîte ? Bravo, je te souhaite une belle réussite !

    • Marie dit :

      Prodigieuses créatures ne sera pas tout à fait le coup de coeur que j’espérais, mais je suis bien contente de m’être finalement laissée tenter.
      Jette-toi sur De cape et de crocs, tu vas te régaler!

  2. jerome dit :

    Le livre de Tracy chevalier m’intéresse beaucoup. Je note !

  3. Aaliz dit :

    Héhé, tu es tombée toi aussi sous le charme de Prodigieuses créatures ? J’avais vraiment beaucoup aimé ce roman et la plume délicate de Tracy Chevalier. Je me souviens même que je m’amusais à chercher les fossiles nommés sur le net ^^
    Bonne lecture et bon courage dans ton entreprise :)

    • Marie dit :

      En fait je n’ai pas été aussi emballée par la fin que par le début, du fait de certains développements romanesques un peu trop convenus à mon goût. Mais, dans l’ensemble, ça m’a tout de même beaucoup plu.

  4. eimelle dit :

    intriguée par Prodigieuses créatures, hâte de lire ton billet!

  5. Anis dit :

    J’ai vraiment beaucoup aimé « Prodigieuses créatures. Ces femmes furent vraiment des pionnières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s