Deux mois de lectures jeunesse – décembre 2012 – janvier 2013 (1/2)

Je ne ferai pas de journal de mes lectures ce mois-ci, car celles-ci ont été dictées par les LC et challenges, et que je n’ai donc pas grand-chose à en dire. Je suis néanmoins contente d’en être déjà à 9 livres lus depuis le début de l’année. Je vais, à la place, me concentrer sur les lectures de la bestiole, sur lesquelles il y a beaucoup à dire, car il y en a eu pas mal en deux mois!

J’ai continué à lui faire lire lui-même quelques pages chaque soir, parce que je le trouve plus à l’aise et que je pense qu’il en a bien besoin, pour pas mal de raisons! Pour ces lectures, j’ai principalement pioché dans la collection Mouche de l’Ecole des loisirs, qui me semble bien adaptée pour les lecteurs débutants, du fait de la police et des nombreuses illustrations, mais je crains de bientôt manquer d’idées, d’autant plus que j’aimerais lui proposer des choses plus variées.

Pendant ces deux mois, il a donc lu seul :

La leçon de code

51d0wZDwWTL__SL500_AA300_Le papa de Rufus, gendarme, vient donner une leçon de code de la route à la classe du petit Nicolas. Evidemment, le cours ne va pas se dérouler de façon aussi paisible qu’il l’aurait souhaité.

C’est la deuxième de ces petites adaptations du Petit Nicolas qu’il lit et, si les histoires l’amusent, je n’ai pas le sentiment de le sentir plus passionné que ça. J’hésite donc à poursuivre, mais je pense jeter un oeil à ce que je peux trouver d’autre qui soit susceptible d’être intéressant en Folio Cadet.

Les escargots n’ont pas d’histoires – Claude Boujon

41I+UprMjYL__SL500_AA300_Je l’ai choisi parce Ah! Les bonnes soupes! de Claude Boujon est un de ses livres cultes.

Dans celui-ci, un escargot se plaint que les escargots ne sont jamais les héros des histoires, et il le prouve en racontant toutes sortes d’histoires, qui tiennent sur deux pages, au dénouement souvent absurde, et qui attirent de plus en plus d’escargots venus les écouter.

Au début, à  voir sa tête et à l’entendre dire que c’était n’importe quoi, j’ai cru qu’il n’aimait pas. Mais il enchaînait les histoires et a protesté vigoureusement quand j’ai proposé d’arrêter. Sa réaction finale a été : « J’adore ces petites histoires. C’est bien vu. »

Le panier – Jean Leroy et Mathieu Maudet

lepanierUne méchante sorcière, qui déteste tout et est détestée de tout le monde, tombe par hasard un jour sur un bébé abandonné. Cet horrible gosse (le mien!), qui déteste les bébés, pensait (espérait) que la sorcière allait être méchante avec le bébé. Vous vous en doutez : il n’en est rien, et la sorcière, au contraire, va s’adoucir pour lui et le protéger.

Il a donc été fort déçu : « Elle est pourrie, cette histoire! ». Néanmoins, alors que j’ai sournoisement proposé deux fois d’arrêter la lecture, il a refusé vigoureusement et a englouti ce petit livre en moins de 15 min. Je n’en demandais pas plus!

Pour ma part, j’ai bien aimé. Ce n’est pas étourdissant d’originalité, mais c’est mignon et amusant et je trouvais intéressants ces dessins noirs qui se détachent sur un fond blanc.

Grignotin et Menthalo, animaux sauvages – Delphine Bournay

41HDAdImWwL__SL500_AA300_Je découvre avec ce livre cette série originale, sorte de BD sans bulles, constituée uniquement de dialogues, et dans laquelle les paroles de chaque personnage sont d’une couleur particulière. Il regroupe 3 histoires, l’une dans laquelle les héros cherchent leur forêt sur une carte, l’autre dans laquelle Menthalo a décidé de ranger toute la forêt et la dernière dans laquelle Grignotin et Menthalo décident de tuer une pie pour faire une recette au poulet. Les histoires sont drôles, un peu absurdes, mais loin d’être idiotes et prêtent plutôt à la réflexion.

Il a été séduit : « c’est le paradis de livre » et souvent amusé, et a un faible pour Grignotin, le lapin, qu’il trouve mignon. Le seul souci avec le livre est qu’il est écrit en écriture d’écolier, et qu’il a eu beaucoup de difficultés avec les majuscules. Néanmoins, comme il a beaucoup aimé, je viens d’en reprendre un deuxième pour voir ce que ça donne… Et je me dis que ça ne peut pas lui faire de mal. En CE1, il est bien temps qu’il apprenne les majuscules en attaché!

Le chapeau de l’épouvantail – Ken Brown

518A9SREJhL__SL500_AA300_Une poule aurait bien envie du chapeau de l’épouvantail. Celui-ci est prêt à l’échanger contre une canne. La poule n’en a pas, mais connaît quelqu’un qui en a une… et ainsi de suite.

J’avais ce petit livre en stock depuis au moins un an. L’épouvantail en couverture ne lui plaisait pas, si bien qu’il ne l’a jamais choisi. Je me suis dit que j’allais essayer de le sortir quand même. Il l’a lu d’un coup, sans déplaisir, au contraire. Je ne pense cependant pas que c’est un livre qui le marquera. Et il m’a semblé, à moi, un peu enfantin pour lui.

Waldo et la mystérieuse cousine – Catharina Valckx

waldo-et-la-mysterieuse-cousine3Waldo devrait hiberner, mais il n’en a pas envie. Lorsque son voisin, le lapin Dédé, lui parle d’une lettre qu’il a reçu d’une mystérieuse cousine, une moule, Waldo, qui n’a jamais vu la mer, saisit cette occasion de voyager et propose d’aller rendre visite à la moule à la place de Dédé, trop occupé.

Ce livre-ci, qui fait plus de 80 pages et compte moins d’illustrations que la plupart des autres titres de la collection qu’il a lus, l’a tenu occupé plusieurs semaines. Il y a eu des moments où il ramait, et craquait au bout de 2-3 pages. Cela correspondait aux passages un peu descriptifs que comporte le texte. Et, à d’autres moments, il enchaînait les pages et allait très vite. C’étaient les moments où il y avait de l’action ou qui l’amusaient. Il a notamment beaucoup aimé une table très désagréable que Waldo rencontre au bord de la mer. Il n’a néanmoins jamais parlé d’abandonner et était désireux de savoir ce qui allait se passer ensuite. Et ça me semble pas mal qu’il commence à s’habituer doucement à des textes un peu plus « littéraires », d’autant que les passages que je qualifie de descriptifs étaient courts et apportaient quelque chose au récit.

Un monde de cochons – Mario Ramos

51ZVP03B2DL__SL500_AA300_Un petit loup arrive dans une école de cochons. D’abord rejeté, il finit par se faire un ami. Puis il disparaît de l’école. Son ami s’inquiète et lui rend visite.

Celui-ci a été lu d’une traite un soir. Il a fait des commentaires, a dit que c’était bien et demandé s’il y avait d’autres tomes, ce qui chez lui est toujours signe d’appréciation. Il a notamment bien aimé l’inversion des rôles lorsque le loup et le cochon jouent au grand méchant loup. Pour ma part, je trouvais les ficelles (rejet de la différence, harcèlement par des plus grands) un peu grosses, et j’ai été étonnée qu’il accroche autant. Peut-être que les histoires plus proches de la vie quotidienne des enfants, qui ne l’ont jamais attiré jusque-là, pourraient maintenant l’intéresser? C’est à tenter!

Dingo et le sens de la vie – Agnès Desarthe

41PeHc+q6uL__SL500_AA300_Dingo, un oisillon, tombe du nid, se cogne la tête, perd la mémoire, et se met à picorer la patte du chat sans avoir conscience du danger. En voulant jouer avec sa proie, le chat, Pacha, va, bien malgré lui, apprendre à voler à Dingo, ce qui lui vaut d’être la risée des autres chats de la ferme.

Dès le début, il a été amusé et intéressé mais, là encore, il aurait préféré que l’oisillon se fasse croquer… Cet épisode entre Dingo et Pacha constitue seulement la première partie de l’histoire, qui est ensuite centrée sur Pacha. Et si le début lui a plu, il a beaucoup plus accroché à partir de ce moment-là, étant touché par ce chat en butte aux moqueries et amusé par son projet de partir à la découverte du vaste monde et par la façon dont celui-ci se concrétise. Il a également beaucoup aimé les dessins. Alors que je craignais que le livre ne soit un peu « contemplatif » pour lui, j’ai l’impression qu’il lui a au contraire beaucoup plu, ce qui m’encourage à « tenter des expériences »… et je retiens cet auteur que nous n’avions pas encore lue jusqu’à présent.

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Deux mois de lectures jeunesse – décembre 2012 – janvier 2013 (1/2)

  1. J’adore les commentaires de ta bestiole (il est pourri ce livre ;) ) ! J’avais acheté « un monde de cochon » à Antoine, il l’aime bien aussi ! Eliot a quelques livres de l’adaptation du Petit Nicolas, mais comme tu le dis pas plus passionné que ça ! Pour le reste, je note !

    • Marie dit :

      C’est marrant que nos enfants n’accrochent pas au Petit Nicolas. Moi j’adorais. Peut-être étais-je un peu plus grande aussi. Pourtant je trouve l’adaptation assez réussie et bien dans l’esprit des aventures originales. Mais ce n’est pas bien grave, ce ne sont pas les idées de lecture qui manquent.

  2. jerome dit :

    Claude Boujon et Mario Ramos, voila deux incontournables qui marchent à tous les coups !
    Sinon je ne sais pas s’il apprécie les documentaires un peu scientifiques mais je viens de recevoir un titre des éditions Ricochet dans la collection « Ohé la science » pour les 6-9 ans et ça m’a vraiment l’air très intéressant.

    • Marie dit :

      Et j’y ajouterais bien Catharina Valckx que j’aime beaucoup et qui semble bien lui plaire aussi.
      Merci de l’info, je suivrai ça chez toi si tu en parles, mais, depuis 2-3 ans, il n’est plus du tout intéressé par les documentaires, et, récemment, même plus par ceux sur les sujets qui le branchent. J’ai fait chou blanc avec ma dernière tentative : un documentaire sur les reptiles.

  3. Ping : Un mois de lectures jeunesse – février 2013 | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s