Noob

Il ne vous aura pas échappé que je suis atteinte, depuis quelques semaines, d’une crise de Noob aiguë. A la base, Noob est une websérie qui compte, pour le moment, 4 saisons. La cinquième devait débuter le mois prochain, mais semble avoir un peu de retard. Elle est, depuis la première saison, la websérie la plus populaire en France.

Elle a pour cadre Horizon 1.0, un MMORPG (jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs, tels que, par exemple, World of warcraft) fictif censé être extrêmement populaire. Les héros de la série sont des joueurs, qui font partie de la guilde Noob, la plus mauvaise d’Horizon 1.0. Celle-ci est bien nommée puisqu’un noob est quelqu’un qui ne sait pas jouer. La guilde Noob est composée, dans la première saison, de 4 membres. Il y a Omega Zell, un assassin misogyne qui ne cesse de se disputer avec Gaea, une invocatrice vénale et manipulatrice. Le prêtre de la guilde, Sparadrap, naïf et pas très malin, est une catastrophe ambulante : essentiellement intéressé par les animaux familiers susceptibles de rejoindre sa collection, il confond constamment sorts d’attaque et de défense, soigne régulièrement les ennemis et est capable de quitter son écran pour partir aux toilettes en plein combat. Leur chef, le guerrier Arthéon, qui a perdu son personnage niveau 100 parce qu’il a acheté des crédits sur un site pirate et a dû tout reprendre à zéro avec un nouvel avatar, essaie désespérémént d’insuffler un soupçon d’esprit d’équipe à ce petit monde et de faire progresser la guilde.

 

Si la première saison est plus ou moins une succession de sketches qui mettent en place les personnages et l’univers dans lequel ils évoluent, les saisons suivantes narrent une histoire suivie et élargissent le champ. D’une part, on ne voit plus seulement les personnages à l’intérieur du jeu, mais également les joueurs qui les manipulent derrière leur écran et la vie réelle de ceux-ci, et leur personnalité gagne en profondeur. D’autre part, on découvre les factions qui s’affrontent dans le monde d’Olydri, planète ou plutôt satellite sur lequel se déroule le jeu, ainsi que les membres des principales guildes de chaque faction et leurs fiefs. La websérie, essentiellement humoristique, prend ainsi dans certains épisodes un ton plus sérieux et plus épique.

Mais Noob n’est pas seulement une websérie. Son créateur, Fabien Fournier, a voulu décliner l’univers qu’il a inventé sur différents supports : romans, BDs et jeu en ligne. Après avoir été séduite par la websérie qui m’a passionnée et m’a beaucoup amusée, après avoir enchaîné les 4 saisons, les making of, les épisodes bonus et même les films qui ont précédé Noob, je me suis donc tournée vers ces autres supports, et j’ai commencé par les 4 romans.

513In90K+TL__SL500_AA300_Chacun d’entre eux prend place entre deux saisons. Cependant, les différents supports, bien qu’ils se complètent, sont indépendants : on peut comprendre les BDs sans avoir vu la websérie, et comprendre la websérie sans avoir lu les romans, par exemple.

J’avais lu que l’écriture des romans était mauvaise, aussi je m’attendais au pire. J’ai donc été surprise d’y trouver une narration fluide et assez bien rythmée, et somme toute agréable. Le problème réside dans la maîtrise de la langue : ponctuation folklorique, nombreuses fautes de français (et même d’anglais!), constructions grammaticales fantaisistes, nombreuses répétitions, emploi de registres de langage qui ne correspondent pas toujours à la personnalité des personnages… c’est franchement atroce!

51xm6HYoEYL__SL500_AA300_Ca ne m’a néanmoins pas arrêtée à cause du fond. L’univers créé par Fabien Fournier n’est pas né d’un coup : il s’est élaboré en 10 ans de films amateur, du délire entre potes du lycée jusqu’à l’aboutissement à quelque chose de beaucoup plus professionnel. Le fruit de ces différents essais filmographiques est un monde riche et bien en place. S’il y a quelques incohérences dans le scénario (pour ne citer qu’un exemple, je ne vois pas bien comment un jeune de 20 ans pourrait être envoyé en internat par ses parents), celui-ci est riche et complexe et, dans l’ensemble, bien construit et tient la route de façon logique, ce à quoi je suis toujours très sensible.

5195VAPU-2L__SL500_AA300_Le format des romans, bien plus long qu’un épisode de 10-20 minutes, permet de développer de longues quêtes et de raconter l’histoire d’Olydri, le « background » du jeu. C’est un aspect qui me plaît énormément. D’autant plus que, du fait du rythme de la websérie qui laisse peu le temps de développer une narration, j’avais un peu de mal à situer certains PNJ (Personnages Non Jouables) qui jouent un rôle important dans Horizon. Grâce aux romans, j’ai bien compris qui ils étaient, leurs motivations et les enjeux. Je ne me suis jamais essayée aux MMORPG, préférant me limiter en matière de jeux vidéo de peur de ne plus faire que ça, mais s’il en existait un d’une telle richesse, je crois que je ne ferais plus rien d’autre! Les événements racontés dans le quatrième roman se déroulent après la fin de la quatrième saison. Sa lecture m’a rendu encore plus impatiente de voir la cinquième saison, car il semble promettre pas mal de bouleversements!

J’ai également  commencé les BDs, mais je n’en suis qu’au troisième tome sur les 7 qui existent actuellement car je les lis avec la bestiole, qui a regardé toute la série avec moi et que j’ai contaminé.

61C9VHlkqfL__SL500_AA300_Les BDs sont le fruit d’une collaboration entre Fabien Fournier pour le scénario, et Philippe Cardona (Foot 2 rue, Sentaï school) au dessin et Florence Torta (Sentaï school) pour les couleurs. Tous deux jouent d’ailleurs dans la websérie le rôle de deux PNJ que je trouve très drôles, ce qui fait que la bestiole a trouvé très amusant que les auteurs de la BD se soient représentés eux-mêmes.

Outre le fait que la majeure partie du premier tome est consacré à présenter une nouvelle fois les personnages pour ceux qui ne les connaissent pas, ce format BD présente à mes yeux un inconvénient, qui est qu’il est découpé en courts gags, alors que les histoires longues me conviennent bien mieux. Néanmoins, les tomes commencent par une histoire qui s’étend sur quelques pages et se terminent sur un donjon, et j’ai lu que, à partir du quatrième tome, chaque volume n’est constitué que d’une seule longue histoire, ce qui devrait mieux me convenir. Et ça ne m’a pas empêché de sourire à certaines pages, et même de partir dans un fou rire en lisant le récit du donjon qui clôt le premier tome.

616VMFIv-KL__SL500_AA300_En contrepartie, l’avantage du format BD sur la websérie est la grande liberté qu’il offre. Les auteurs peuvent laisser libre court à leur imagination dans la représentation des personnages. C’est ainsi que j’ai pu reconnaître au fil des pages des joueurs et PNJ habillés en personnages de mangas que j’ai lus et même en personnages du RPG sur lequel j’ai passé pas mal de soirées ces dernières semaines (c’est à cause de la mauvaise influence de Noob, ça!), ce que j’ai trouvé bien sympa. Par ailleurs, on peut voir dans la BD les familiers, monstres et montures volantes que la websérie ne peut pas montrer, faute de moyens financiers. En y additionnant mentalement la voix et la façon de bouger des personnages, ça permet de se faire une bonne représentation de ce que à quoi le jeu Horizon est censé ressembler. Je crois que c’est l’aspect qu’a préféré la bestiole dans les BDs.

La meilleure façon de me débarrasser d’une tentation étant généralement d’y succomber à fond, je pensais que, avec tout ça, j’allais faire une overdose qui me permettrait de passer à autre chose. Malheureusement il n’en est rien. Je suis toujours complètement accro à l’univers de Noob, et j’attends avec impatience la cinquième saison et les spin off annoncés, qui, eux aussi, sont prévus pour être déclinés sur plusieurs supports. Et la bestiole a demandé à aller voir l’équipe de la série lorsqu’ils se déplaceront pour un salon parisien. On n’est pas sortis de l’auberge!

Avec ce billet, j’enregistre une première participation au challenge geek de Hilde, auquel je viens de m’inscrire. Ce challenge, qui durera toute l’année 2013, couvre un champ très vaste, aussi je vous invite à aller voir tous les détails sur son blog.

3456583385

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Noob

  1. jerome dit :

    Pas du tout mon truc ces univers de fantasy à la sauce MMORPG, même traités sur le mode de l’humour. J’avais essayé le Donjon de Naheulbeuk en BD mais rien à faire ça m’était tombé des mains.

  2. Aaliz dit :

    Je ne connaissais pas du tout Noob avant ton billet que j’ai lu hier soir. Je viens de terminer la saison 1 et c’est vraiment addictif. ça ne m’étonne pas que ça me plaise, J’ai toujours aimé les jeux de rôles mais à présent je m’interdis volontairement d’y jouer sur PC car je sais que j’y passerais ma vie. Et la série Noob confirme mes craintes. En revanche, les romans et BDs adaptés me tentent moins…

    • Marie dit :

      Addictif, c’est tout à fait le mot! Jusqu’à présent j’avais réussi à me tenir à peu près à l’écart des jeux de rôles et je me suis cantonnée depuis quelques années à la DS, qui me semble moins susceptible de phagocyter mon emploi du temps que le PC… bien que je passe beaucoup trop d’heures dessus… mais ça me démange de plus en plus…

  3. je connaissais pas cette série. Niveau culture geek, en série j’aime bien The big-bang théory (complètement barrée! des grands moments de rire en perspective) et en livre, Blade runner, de Philip K. Dick (sacrilège, c’était marqué comme film sur le blog d’Hilde, mais c’était bien un livre avant d’être adapté en film) j’ai pas vu le film, mais le livre est très bien, je te le conseille si tu ne l’as pas déjà lu. Ha, j’ai lu aussi pas mal d’Isaac Asimov, notamment Le robot qui rêvait (c’est en fait un recueil de plusieurs histoires)

    • Marie dit :

      The big bang theory fait partie des séries auxquelles je me dis qu’il faudra que je jette un oeil un jour, mais je prends très peu le temps de regarder des trucs chez moi. Pour Blade runner, j’ai vu le film il y a longtemps et n’en garde aucun souvenir. Il faudrait que je lise le livre. En plus je n’ai jamais rien lu de Philip K. Dick, une honte! Quant à Asimov, Aaliz qui a lu Fondation récemment m’a bien donné envie de (re)lire ses oeuvres.

  4. Kroustik dit :

    Est-ce fait pour les addict des jeux de rôle dans le but d’augmenter la taille de l’univers à découvrir (et de la la dépense) ou bien est-ce aussi accessible aux incultes dans le domaine, dont je suis ? J’ignorais totalement l’existence d’univers de ce type. Niveau série ce n’est pas trop mon truc à la base et j’évite de pousser trop loin la découverte : j’ai un tempérament d’addict donc je me méfie. Par contre Asimov c’est effectivement très bien. Merci pour la découverte :)

  5. Ping : Journal de lecture – février 2013 ( chroniques express) | Et puis…

  6. Hilde dit :

    Merci pour ta participation au challenge et pour cette découverte, je ne connaissais pas « Noob » mais je vais me dépêcher de trouver la websérie pour commencer, c’est très tentant. Comme Julienselignac, j’aime beaucoup « The Big Bang Theory ». Concernant « Blade Runner, » j’ai commencé par jouer au jeu vidéo sur PC (il était très réussi), ensuite j’ai vu le film et j’ai fini par le lire… A bientôt. :)

    • Marie dit :

      J’entends souvent parler de The big bang theory et je compte bien m’y mettre dans les prochains mois. Je ne savais pas du tout qu’il existait un jeu vidéo de Blade runner. C’est une façon originale de le découvrir.

  7. Hilde dit :

    Je viens de voir cinq épisodes et ça me plaît beaucoup! J’y retourne. :)

  8. Hilde dit :

    J’ai terminé la saison 1 et publié mon premier billet sur « Noob ». Maintenant, je suis à la recherche d’un MMORPG qui ressemblerait à Horizon 1.0. ;)
    Cette série est très addictive.

    • Marie dit :

      Ca me fait plaisir, j’irai voir ton billet dès que je peux. Tu verras, à partir de la saison deux c’est encore mieux car il y a une vraie histoire suivie qui se met en place, avec plus de personnages. Jusqu’à présent, j’ai réussi à me tenir éloignée des MMORPG mais, depuis que j’ai vu Noob, ça me démange beaucoup. Je sens que je vais finir par craquer!

  9. Ping : Noob, le film! | Et puis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s