Maudit karma

41tDFW0jdqL__SL500_AA300_Animatrice télé vedette, passionnée par son métier, Kim Lange est parvenue au succès en écrasant ses concurrentes. Alors qu’elle est nominée pour le prix du meilleur animateur d’émission d’information, elle prend conscience que sa vie privée est un échec : elle n’a jamais de temps à consacrer à sa fille et son couple est au bord de l’implosion. C’est alors qu’elle décède accidentellement et se réincarne en fourmi.

Bouddha, qui lui apparaît sous la forme d’une grosse fourmi souriante, lui explique qu’elle doit sa nouvelle enveloppe corporelle à son mauvais karma : elle n’a pas accompli le bien sous sa forme humaine. Kim se rend compte rapidement qu’elle est revenue à la vie dans la fourmilière qui jouxte sa maison. Alors qu’elle cherche à se rapprocher de sa fille, qui lui manque, elle voit son amie d’enfance, qui a toujours été amoureuse de son mari, entamer des travaux d’approche auprès de celui-ci. Kim se refuse à voir son amie la remplacer au sein de sa famille. Elle ne voit qu’une solution : elle doit accumuler du bon karma pour pouvoir se réincarner rapidement en humaine ou, tout du moins, en un animal plus visible, capable d’intéragir avec ses proches. Mais ce ne sera pas aussi simple qu’elle l’escompte.

J’aurais envie de dire qu’il y a des invraisemblances dans l’intrigue, comme le fait que Kim soit réincarnée dans une fourmilière juste à côté de chez elle, mais sans cela il n’y aurait pas eu d’histoire. Je dirais bien également que l’histoire est trop prévisible, mais il y a des rebondissements que je n’avais pas vu venir, et des moments où je me suis interrogée sur ce qui allait se passer. Le roman est aussi plein de bons sentiments, mais il n’est ni niais, ni moralisateur, ce que je craignais un peu, vu le sujet.

Kim reçoit l’aide, dans sa quête du bon kharma, d’un personnage historique qui, lorsqu’elle le rencontre, en est à sa cent quinzième vie de fourmi ailée. J’ai eu plaisir à retrouver dans le roman ce personnage que j’aime beaucoup et qui, apportant sa vision de leur aventure dans des notes de bas de page, offre, par son langage désuet, un point de vue décalé que j’ai trouvé très drôle.

Enlevé, amusant, ce roman ne relève certes pas de la grande littérature mais, pour une lecture de détente, il est de qualité. C’est un de ces livres qui se lisent d’un trait, et que l’on referme avec un grand sourire. Et, de temps en temps, ça fait du bien!

Maudit karma
David Safier
Editions Presses de la Cité
ou, en poche, chez Pocket

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Maudit karma

  1. J’ai souvent vu ce roman en librairie mais je n’étais pas trop tentée. Après ton billet, je le reconsidère, peut-être cet été sur la plage !

  2. Aaliz dit :

    Pareil que George mais vu ton avis, je me dis que ce roman serait parfait pour un lendemain proustien !

  3. Camille dit :

    Je le note, c’est le livre parfait qui m’accompagnera sur le balcon lorsque le soleil pointera son bout de nez…

  4. jerome dit :

    Je ne crois pas que ça me convienne. Je ne suis pas contre des lectures légères, bien au contraire, mais j’avoue que l’histoire que tu présentes ne m’intéresse pas le moins du monde.

  5. metaphorebookaddict dit :

    Moi aussi je vais me le garder pour cet été, un moment calme surtout que j’ai prévu de retenter Les frères Karamasov!

  6. Cristie dit :

    Ce n’est pas de la grande littérature mais ça fait du bien ! ;-)

  7. noctenbule dit :

    Il était en coup de coeur à la librairie. Mais je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas cédé à la tentation.
    Ton message me confirme qu’il n’est pas encore nécessaire que je le lise. J’ai déjà des livres de détente à lire.
    Merci à toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s