Petites et grosses bêtes

Il ne reste plus qu’une semaine pour visiter cette exposition qui se tient au musée des Arts Décoratifs. On peut y voir plus de 400 jouets représentant des animaux, regroupés par thèmes : animaux sauvages, animaux de la ferme, animaux domestiques, animaux de la nuit, dinosaures, dragons et autres créatures fantastiques. Elle se parcourt donc assez rapidement (elle doit comporter 4 ou 5 salles, je crois)… et j’ai encore écourté la visite en détournant pudiquement les yeux de la vitrine des animaux de la nuit, dans laquelle se trouvent des mygales d’une taille impressionnante. La présentation des jouets (en défilé ou en petites saynètes, dans la plupart des cas) et cette brièveté de la visite font qu’on peut très bien y amener des tout-petits, qui devraient être ravis.

Chacun peut y trouver son compte : pendant que mon petit jeune homme essayait d’identifier tous les animaux, s’extasiait devant ceux qui lui plaisaient particulièrement et répertoriait parmi les dinosaures et dragons présentés ceux qu’on a à la maison, j’étais plus intéressée par l’aspect historique et l’évolution des jouets, puisqu’on peut voir des figurines et quelques jeux allant de la fin du 19e jusqu’à nos jours. J’ai eu aussi de temps à autre quelques bouffées de nostalgie, ainsi qu’un moment d’envie, en passant devant la vitrine consacrée entièrement aux ours en peluche, du fait de l’importance de la place symbolique qu’ils ont occupée dans le coeur de générations d’enfants : il y avait en effet quelques ours de la taille d’un adulte et je rêvais, petite, d’avoir un ours en peluche plus grand que moi.

J’ai regretté que l’enthousiasme du petit ne me laisse pas le temps de lire les explications, nombreuses, fournies, et qui avaient l’air bien intéressantes. L’exposition comporte également, dans une petite pièce, des écrans d’ordinateurs sur lesquels on peut voir quelques exemples du tout début des dessins animés ou jouer (notamment un jeu dans lequel il faut « attraper » les animaux dont on entend le cri auquel on peut jouer sur le site de l’exposition).

La boutique du musée ne proposant que très peu de jouets évoquant l’exposition, j’étais toute heureuse de réussir, pour une fois, à repartir d’une visite culturelle les mains vides… Evidemment, le problème, c’est que nous sommes allés à la Fnac après…

Petites et grosses bêtes
Jusqu’au 17 octobre
Musée des Arts Décoratifs – Galerie des jouets
107 rue de Rivoli
75001 Paris
9€ pour les adultes, gratuit pour les moins de 18 ans
le site de l’expo

Cet article, publié dans Sorties culturelles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s