Suite du point au 10 août : une semaine de lecture de la bestiole – le retour ! (1/2)

C’était la deuxième et dernière semaine de l’été durant laquelle j’ai eu constamment le jeune homme et j’ai envie, pour la deuxième et dernière fois cet été, de garder trace des lectures qui nous ont accompagnés durant cette semaine de vacances. Cette fois, les billets seront quand même – un peu – moins longs!

 samedi 4 août
Harry Potter à l’école des sorciers : A peine étions-nous installés qu’il a voulu finir les 40 dernières pages qui nous restaient à lire. La lecture, comme je l’ai expliqué dans un précédent billet, a été laborieuse, mais il a visiblement beaucoup apprécié l’histoire. Il dit qu’il veut maintenant voir le deuxième film, comme il avait vu le premier il y a un an ou deux, avec son père. J’ai néanmoins insidieusement oublié de ranger le deuxième livre, qui traînait dans sa chambre, pour voir s’il sera tenté!

dimanche 5 août
Les insectes en bande dessinée – tome 1 : Comme le concept de cette bande dessinée, parue il y a quelques mois, est identique à celui des Dinosaures en bande dessinée : mêler humour et informations sérieuses, et que le scénariste est celui des Petits mythos, qu’il aime beaucoup (cf un peu plus bas!), j’ai pensé lui faire plaisir en la prenant. Le résultat est mitigé : certains gags l’ont fait rire, mais il reproche à la BD d’être beaucoup trop sanglante. En même temps, la vie de beaucoup d’insectes se termine assez mal… C’est donc un relatif flop. Moi j’ai trouvé la BD instructive.

Sam détective – tome 2 : Le monstre du lac maudit : Sam est une chienne qui adore les mystères et a le don d’en inventer là où il n’y en a pas. Elle entraîne dans ses enquêtes la fille de ses voisins, qui arrive à communiquer avec elle, et la meilleure amie de celle-ci. Quand je suis tombée sur cette série, je pensais que le concept avait tout pour lui plaire, mais j’avais peur qu’il me dise que c’était une BD pour filles et ne veuille pas en entendre parler. Et, en fait, il a adoré. Il trouve les histoires très drôles et s’amuse beaucoup de l’obstination des héroïnes, qu’il trouve bêtes, à voir des phénomènes surnaturels là où il n’y en a pas. Il me tannait depuis des semaines pour avoir ce deuxième tome, qui n’a pas été simple à trouver, et trépigne depuis que je lui ai dit que deux nouveaux albums vont sortir le mois prochain.

Gon – tome 1 : Je n’ai pas l’impression que Gon soit très connu en France, mais on risque d’entendre parler de lui dans les prochains mois, car les aventures de cet affreux bébé dinosaure sont en train d’être adaptées en film. Gon découvre la vie et apprend mais, dans chacune de ses activités, il utilise d’autres animaux et se montre odieux et cruel. C’est un manga sans paroles. La bestiole l’a donc feuilleté seul, par petits bouts, y revenant à plusieurs reprises sur plusieurs jours. Il a convenu avec moi que le dessin, extrêmement précis et soigné, est absolument superbe. Mais sa conclusion a été qu’il n’aime pas, parce que Gon est trop cruel avec les autres animaux. J’avoue avoir été un peu déçue, moi aussi, et avoir trouvé ce premier tome moins drôle que ce à quoi je m’attendais. Je n’ai pas trop envie non plus de poursuivre la série. Je signale cependant que Gon a reçu le prix de la meilleure bande dessinée humoristique et celui de la meilleure bande dessinée traduite aux Will Eisner Awards de 1998.

Les petits mythos – tome 1 : Foudre à gratter : Cette bande dessinée met en scène des personnages de la mythologie grecque représentés comme des enfants. Elle est principalement centrée autour de Totor le minotaure, Atlas et Aphrodite, mais on croise également de nombreux autres dieux, héros et monstres. J’ai longuement hésité avant de la prendre pour mon loustic, qui aime beaucoup la mythologie, parce que je trouvais que l’humour ne volait pas très haut. J’ai fini par me décider à la lui proposer et, depuis, il nous a fait la lire et la relire je ne sais combien de fois. C’est dire si je guette avec attention la sortie du deuxième tome, annoncée pour dans une dizaine de jours!

La soupe à la souris : Je compte revenir plus longuement dans le futur sur Arnold Lobel, qui est un auteur que je trouve génial. Les histoires qu’il raconte sont banales, souvent elles ne comportent pas de méchants et il ne s’y passe généralement pas grand chose… tout ce que la bestiole déteste! Et pourtant, c’est un auteur qu’il aime beaucoup. Arnold Lobel a beaucoup d’humour et une écriture assez poétique qui touche à la fois à l’absurde et à la philosophie. La soupe à la souris raconte l’histoire d’une souris qui est capturée par une belette qui veut en faire une soupe. La souris convainc la belette que la soupe sera meilleure si elle y met des histoires et, pour cela, se met à lui en raconter quatre. La préférée de la bestiole narre les déboires d’une souris qui voudrait dormir mais en est empêchée par un grillon qui fait du bruit. Chaque fois qu’elle lui demande d’arrêter sa musique, le grillon croit comprendre qu’elle en veut davantage et convie plus d’amis sous les fenêtres de la souris. C’est une histoire toute simple, mais le loustic était mort de rire. Ce livre est à l’origine d’un événement : c’est le premier livre que la bestiole lit totalement tout seul d’un bout à l’autre. Il l’a fait en 3 soirs. Le livre est écrit très gros et abondamment illustré, mais il dépasse tout de même les 50 pages. J’étais donc très heureuse de le voir enfin voler de ses propres ailes, et ravie de le voir, de temps à autre, s’interrompre pour rire ou commenter. Sa réaction, en découvrant une image qui montre la belette essayant de porter une ruche, de la boue et quelques autres choses incongrues : « Non, mais tu te rends compte de cette horreur! » m’a fait piquer un fou rire. Ce livre restera pour moi un très beau souvenir.

lundi 6 août
Ming Lo déplace la montagne : Par une drôle de coincidence, il s’agit encore d’un livre d’Arnold Lobel. Il raconte l’histoire d’un couple de chinois dont la maison se situe au pied d’une montagne qui projette des pierres sur leur maison et lui fait de l’ombre. Le mari va voir un sage pour lui demander comment faire pour déplacer la montagne. Ce récit très court est désormais un peu trop enfantin pour la bestiole, mais il l’a bien amusé quand même.

Ulysse et le cyclope : Comme je le disais plus haut, le petit aime bien la mythologie, ce qui fait que j’ai été rudement contente quand je suis tombée sur cette collection, axée autour des monstres effrayants affrontés par les héros. Nous en avons déjà lu quelques tomes qu’il a bien aimés. Celui-ci est le premier sur lequel il tique : il ne comprend pas comment Ulysse, qui est réputé être si malin, peut être assez bête pour aller se fourrer ainsi dans la gueule du loup – en l’occurence la grotte du cyclope – et lui dire son nom une fois sauvé, ce qui permet au cyclope de le maudire. Je dois dire qu’il a raison et qu’Ulysse semble aussi rusé quand il est prisonnier du cyclope que niais avant et après. Du coup, ça me donne envie d’aller vérifier dans l’Odyssée pour voir si l’auteur de ce petit livre a repris le mythe tel quel ou l’a digéré pour le rendre plus accessible.

Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Suite du point au 10 août : une semaine de lecture de la bestiole – le retour ! (1/2)

  1. J’ai lu Gon étant adolescente. J’ai beaucoup apprécié l’histoire et le style graphique, mais c’est vrai qu’on est loin de l’image du gentil dinosaure. Peut-être l’appréciera-t-il plus tard? Merci pour ces découvertes!

    • Marie dit :

      Le dessin est magnifique. Je pense que je vais le relire tranquillement de mon côté pour voir si je continue la série ou pas. Elle me semble effectivemet valoir le coup d’être gatdée dans un coin pour la ressortir plus tard, au pire.

  2. Merci pour ces partages

  3. Mo' dit :

    Pour « Gon » oui, j’y ai pensé plusieurs fois et je n’ai pas concrétiser ma démarche. Je vais regarder avec ma bestiole à moi mais je me demande s’ils ne sont pas un peu jeunes.
    Pour « Harry Potter », je voulais attendre qu’il soit un peu plus dégourdi à la lecture et lui proposer le premier tome (donc j’ai encore 1 an ou 2 à attendre). Mais ça laisse déjà de bonnes pistes de lecture pour la suite. S’il n’accroche pas avec le roman, je lui proposerais les adaptations.
    Tu as eu le temps de regarder les « Clone Wars » ? Je peux essayer de présenter une des séries avec mon bonhomme si tu veux. Je sais qu’il aime mais je serais curieuse de l’entendre développer ses arguments ^^

    • Marie dit :

      Oui, je pense qu’ils sont un peu jeunes pour Gon… et moi je dois être un peu vieille. Ca m’énerve de voir comme je suis devenue chochotte en vieillissant!
      Pour Harry Potter, c’est moi qui lui ai fait la lecture, évidemment. Il demandait de longs romans, donc j’ai voulu faire l’essai pour voir.
      Non, je n’ai pas encore eu le temps de regarder Clones wars. ime bien aussi quan dle mien argumente un peu. Ce qu’il dit est des fois assez inatendu.

  4. Mo' dit :

    Pas de Beast Quest ?? Elle était malade ta bestiole ou tu commences à faire de la censure sur ton blog ?? :P

  5. George dit :

    je note « la soupe à la souris » qui m’a l’air bien beau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s